Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

19 novembre 2007 1 19 /11 /novembre /2007 15:16
moton617.jpg
La France connaît depuis quelques mois, et surtout depuis quelques semaines, une série de mouvements de contestations dont on ne mesure pas assez l'importance et dont on ne mesure pas assez le lien qu'ils ont entre eux. Derrière notamment la lutte contre la réforme des régimes spéciaux, la révolte estudiantine contre l'autonomie des universités et la protestation de la magistrature contre la nouvelle carte judiciaire, s'opèrent une multitude de résistances qui en réalité font face à une seule et même politique incorrigiblement libérale. Une politique qui consiste, contre tout bon sens et au détriment des plus modestes, à détruire méthodiquement tous les services publics et toutes les avancées sociales de ces soixante dernières années.

Cette politique, guidée par une nécessité purement idéologique, et qui est en réalité impulsée par les vrais décideurs, à Bruxelles, était en cours depuis déjà des années, que ce soit sous les gouvernements dits "de gauche" que "de droite". Avec l'arrivée de Sarkozy, cette politique prend aujourd'hui une ampleur des plus délirantes.

Ce n'est guère un hasard alors que tout semble prêt pour que les dispositifs anti-sociaux de la Constitution européenne, imposés juridiquement aux Etats membres, soit enfin remis en selle, via un nouveau traité faussement modificatif.

Ne soyons pas en retard d'une guerre. Pour lutter efficacement contre cette politique de destruction sociale, il ne faut pas se contenter de protester auprès d'un gouvernement qui n'est qu'un exécutant de la volonté bruxelloise.

N'a-t-on pas vu Nicolas Sarkozy se voir rappeler à l'ordre par Bruxelles alors qu'il promettait de venir en aide aux marins pêcheurs ?

Même une bonne volonté gouvernementale peut être réduit à néant.

Pour lutter efficacement, il faut enfin que les acteurs de ces résistances "catégorielles", ayant au préalable unis leurs forces, prennent conscience que c'est au niveau européen que se joue l'essentiel, et agissent en conséquence.

La lutte contre le retour masqué de la Constitution européenne et de ses conséquences désastreuses pour notre modèle républicain et social doit ainsi être une absolue priorité.

Nonistes et acteurs des contestations sociales, unissons-nous !

Partager cet article

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Editoriaux
commenter cet article

commentaires

Instit 20/11/2007 21:39

" Le rassemblement prévu le Dimanche 2 Décembre aura lieu à 15 heures Maison de la Chimie 28 bis rue Saint Dominique Paris 7° métro Invalides en présence de Nicolas Dupont Aignan et de Jean Pierre Chevènement. " http://www.nda2007.fr/blog/index.php/2007/11/15/183-la-politique-de-la-posture-toujours-et-encore Faites passer l'info !

le Citoyen Thimèle 21/11/2007 20:21

Et il y aura un autre meeting le 27 novembre à l'initiative du comité pour un référendum. Bonjour l'unité...