Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

6 janvier 2008 7 06 /01 /janvier /2008 17:15
41xiR1f-T6L.-SS500-.jpg"J'ai vécu, pour ma part, le moment historique des années 1980 à un bon poste d'observation. Douze ans député, puis deux ans président de la commission des Affaires étrangères à l'Assemblée nationale, j'ai pu analyser les gestes, les déclarations, les attitudes de nombreux acteurs importants de ce moment de rupture, avant et après 1983. Si j'ai décidé d'écrire cet ouvrage, ce n'est pas pour expliquer une fois de plus les nouvelles relations sociales, économiques ou politiques construites au cours des années 1980. C'est pour décrire comment des esprits de gauche, pourtant préparés avant 1981 à une explosion de liberté, se sont lentement mais sûrement soumis à une nouvelle souveraineté qui perdure aujourd'hui. Nous, élus des années 1980, sommes collectivement coupables d'avoir participé à un jeu politique perverti. Combien exprimèrent-ils leur réprobation d'une politique contraire aux principes affichés ? Que sont devenues les mœurs politiques et les principes républicains censés les régir ? Et la liberté de penser ? Les citoyens ont trop vite et trop bien intégré l'idée qu'aucune autre politique n'est possible. Il fallait se soumettre au nouvel ordre mondial. Certains jugeront le terme de vassalité excessif. Il m'arrive de le trouver trop faible. Voici ma modeste contribution à l'histoire politique des années 1980."

André Bellon, Une nouvelle vassalité, Contribution à une histoire politique des années 1980,  Mille et Une Nuits, 2007


André Bellon, socialiste et républicain intransigeant, décrit sans complaisance aucune cette période clé de notre histoire contemporaine où, une fois parvenu au pouvoir, le Parti Socialiste renonca à ses principes et entama la mise à terre de la République, tout cela au nom de la construction européenne et d'une prétendue inéluctable mondialisation libérale. Cette période qui aurait dû annoncé l'émancipation a vu éclore une nouvelle dictature, celle de la bien-pensance libéral-mondialiste dont nous subissons encore le joug aujourd'hui.

Plus qu'un simple procès du PS, cet essai est un appel à la libération des esprits et à la renaissance d'une véritable éthique républicaine. A l'heure où les cadors "socialistes", au terme d'une nouvelle déconvenue électorale, n'ont d'yeux que pour la "rénovation", véritable nouvelle farce des gardiens de la renonciation, voilà un livre qui ne fait pas dans le coutumier faux semblant, et dont ceux qui veulent vraiment un changement de cap - républicain et... socialiste ! - au PS seraient bien inspirés de lire.

Partager cet article

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Livres à lire
commenter cet article

commentaires