Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 18:56

abb18-gr.jpg
La volonté sarkozyenne de ratifier le Traité de Lisbonne ne laisse pas indifférent nombre de citoyens ordinaires, révoltés. C'est le cas de Kelly-Eric Guillon, président de "Pupille de la Nation - Homega" et infaillible combattant de la République. Le texte ci-dessous, dont il est l'auteur, est extrait d'un vif échange qu'il a pu avoir avec un sympathisant UMP, opposant radical - et à bien des égards habile - à l'idée d'un référendum sur le nouveau traité européen. Alors que ce dernier, à court d'arguments, laissait entrendre que le contournement du vote du 29 mai 2005 pouvait se justifier par le fait que les votants "nonistes" de 2005 ne représentaient pas plus le souhait du peuple français que ceux de Sarkozy de 2007, Kelly-Eric Guillon lança cette réplique de haute volée :






"Je ferais simplement remarquer que notre honorable ami inverse les données, sport apparemment très prisé chez UMP et Cie.

 

Ce n’est pas moi qui ai contesté le vote du Peuple en voulant passer outre….

Je me suis simplement contenté de dire et rappeler certaines vérités de chiffres.

 

Si on veut passer outre la décision du Peuple (sous couvert que ce même Peuple est con et qu’il ne sait pas faire les bons choix – ce qui peut être vrai, mais cela reste à prouver – alors le choix de Juin 2007 est un choix débile. Je ne conteste nullement l’élection de Sarkozy, elle est, tout simplement, mais quelle valeur peut-elle avoir puisque élu par des cons ?)

 

Simplement je me suis contenté de vous rappeler les erreurs que vous commettiez dans la manipulation des chiffres et du danger que représente cette manipulation, tant pour ceux qui vous lisent que pour vous même. Je vous ai transcris la réalité d’une élection.

Vous reprenez mes arguments pour démontrer l’invalidation « potentielle » du référendum sur la constitution Européenne. En prenant cette position, vous semblez confirmer qu’effectivement le Peuple (c’est à dire les autres, que vous et vos « amis » politiques, car de bien entendu, vous êtes les seuls intelligents, beaux, conquérants,en fin de compte, vous aussi le Peuple élu….. tout comme les affidés d’adolf, le bien nommé, lui aussi petit, « autrichien – allemand de première et unique génération »,  tout comme votre champion : « Hongrois – Français 1ère génération, ……. »

Pour enfoncer le clou, je vous joints à nouveau une nouvelle analyse de chiffres que vous allez comme de bien entendu vouloir retourner contre moi….  et les tenants du respect de la volonté du Peuple (Titre premier de la Constitution : art 2 – alinéa 5 :  gouvernement du Peuple, par le Peuple et pour le Peuple

                                                                             Art 3 : « La souveraineté nationale appartient au Peuple qui l’exerce par ses représentants (indépendants et libres de toute discipline de vote. Ajout personnel) et par la vois du référendum

[Les chiffres des différents référendums sur l'Europe]

Où l’on voit que d’un scrutin l’autre relatif à l’Europe, Le Peuple Français con par naissance, par essence, par atavisme (à l’exclusion bien entendu de vous de vos mais, ce qui sera par la suite toujours sous entendu…. Je m’en voudrai de vous considérer comme faisant partie du Peuple, tant vous êtes au dessus, c’est bien connu….) devient de plus en plus con au fur et à mesure des scrutins européens (idem pour les autres) puisqu’il s’oppose de plus en plus au processus européen (que vous voulez maintenant lui imposer de force faisant fi de sa volonté et instaurant de fait une dictature électorale pour ne pas dire plus pour le moment) de 32,97% des inscrits en 1992 à 36,97% en 2005 soit une évolution relative de – 4,06 %.

Mais voilà zorro Sarko, quittant ses petits marécages de Hongrie vient à la rescousse pour sauver le Peuple malgré lui (Jeanne en avait fait autant, il a quelques siècles).

Voilà la réalité crue et véridique des chiffres et du réel respect des principes de la Démocratie.

Je regrette. Je ne pourrai jamais cautionner  votre morale démocratique qui refuse d’entériner et de respecter les choix du Peuple, même s’il se trompe (aidez le par des concrétisations palpables et réelles à apprendre à ne plus se tromper, mais ne lui dites pas «  vous ne savez pas voter, alors on décide pour vous à votre place »)

 

Je ne suis pas anti-sarko parce que c’est sarko.

Je suis anti-sarko parce qu’il ne respecte pas les principes (très chers en souffrances, dues aux manques en tout genre de la prime enfance, ressentis et subis tout au long d’une vie)

De même que je ne suis pas anti Ségo parce que c’est Ségo, ou tout autre anti-tout

Je suis pour anti tous ceux incapables de respecter lesdites valeurs et ce n’est pas les respecter que de vouloir passer outre, en force, à la volonté déjà énoncée par le Peuple.

 

J’attends avec impatience et avec une certaine jubilation votre réaction à cet énoncé véridique et vérifiable de résultats.

Nul doute que vous chercherez à vous en sortir avec une pirouette….. Mais y arriverez vous de façon convaincante et surtout tangible, permettez moi d’en douter.

Je’ vous assure que vu de l’extérieur, vous êtes véritablement risible et parfaite caricature en plus petit de ce qui se passe dans votre sphère umpienne.

 

Invitez sarko à respecter pleinement et à 100 % les vrais principes républicains et je deviendrai un inconditionnel de Sarko (ou de tout autre. Mais n’est pas de Gaulle qui veut même si le mouvement porteur de sarko se veut – mais il n’en a que quelques velléités et non le respect à la lettre – gauliste. Comme par ailleurs ledit mouvement prétend relever de Jaurès, Blum et pourquoi pas Moïse…..).

 

Mais au fait vous faites beaucoup de bruit autour d’une certaine querelle sur les pourcentages, mais vous faites un silence d’outre-tombe sur les problèmes évoqués, précédemment, de discrimination relative à 10 catégories de « sous-Hommes de Pupilles de la Nation de 39/45 » sur 12.

Pendant toute la dernière législature (la XIIéme) l’UMP s’est ingéniée à tromper ces « sous-Pupilles de la Nation de 39/45» par des mensonges éhontés, indignes de grands dirigeants, (nous en avons les preuves) bafouant même l’ordonnance de 1945 et les lois de 1945 et 1945, en la matière, est là aussi un respect de l’esprit démocratique que de balayer d’un revers de main ce qui ne vous arrange pas

Et pourtant là nous touchons davantage à la possibilité de respecter les valeurs républicaines, beaucoup plus que dans une querelle de %.

Il est  vrai que là on touche à l’Honneur de la France et aux engagements pris il y a 60 ans…. Comme aujourd’hui,, on bafoue l’expression du Peuple pour imposer ce que le Peuple ne veut pas.

 

Entre nous, et en catimini, pouvez vous me dire : à quand la suppression du gouvernement, à quand la suppression de l’assemblée Nationale (qui pour le moment est au ordres – ne vous engagez pas sur ce terrain, j’ai commis une analyse qui risque de vous confondre ! Et qui démontre à l’évidence ce que j’énonce…. Sur le plan des chiffres, je vous rassure de ma fiabilité est réelle parce que, déjà, pour moi 50% n’est pas 80%.) et celle du Sénat.

Quand vous n’aurez plus une majorité aux ordres ?

 

Votre dévoué (mais non servile) serviteur.

Je profite de l’occasion qui m’est offerte pour vous présenter mes vœux pour l’année qui commence. Puisse-t-elle être celle qui vous permet d’enfin respecter le Peuple (y compris les cons et les petits)

 

 

Kelly-Eric Guillon

«sous-Pupille de la Nation de 4éme Catégorie de 39/45 » de par la volonté des vôtres.

 

Mais au fait, au delà de votre croyance en le miracle sarkozyen qui  fait que 50% est 85% :

  • savez vous ce qu’est un « Pupille de la Nation »
  • connaissez vous la loi de 1917 (qui était sensée les régir dans l’esprit de l’EGALITE)
  • connaissez vous l’ordonnance de 1945
  • connaissez vous les lois de 1945 et 1946 relatives aux statut de « Morts en déportation »"

Note : L'intégralité  du fil est consultable sur demande

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Instit 08/01/2008 13:51

Pendant la campagne électorale de 2007, l’UMP a pris l’engagement suivant : « Il faut proposer à nos partenaires européens une mesure de bon sens : adopter un accord institutionnel reprenant les avancées institutionnelles du projet de Constitution qui n’ont été contestées par personne pendant la campagne référendaire et qui seules permettront à l’Europe élargie de fonctionner de nouveau : la Présidence stable de l’Union, le ministre des affaires étrangères, l’extension de la majorité qualifiée et de la codécision sur un certain nombre de matières essentielles, les coopérations renforcées, la plus grande association des Parlements nationaux. » http://viphttp.yacast.net/ump/projet-ump2007.pdf Page 13. De même, Nicolas Sarkozy a pris l’engagement suivant : « J’ai proposé à nos partenaires un traité simplifié, limité aux questions institutionnelles que nul n’a contestées pendant la campagne référendaire, afin que l’Europe se dote rapidement des moyens de fonctionner efficacement à 27 États membres. » http://www.sarkozy2007.com/ Page 6. Dans la réalité, le traité de Lisbonne n’est pas un traité simplifié, et il n’est pas limité aux questions institutionnelles. 1- Le traité de Lisbonne n'est pas un traité simplifié. Il est lisible ici : http://www.assemblee-nationale.fr/13/pdf/rap-info/i0439.pdf Le traité de Lisbonne a 281 pages ! Par comparaison, le Traité Etablissant une Constitution pour l’Europe que nous avions reçu dans notre boîte aux lettres en 2005 n'avait que 191 pages. 2- Le traité de Lisbonne n'est pas limité aux questions institutionnelles. A partir de la page 62, vous pouvez lire la troisième partie du traité de Lisbonne intitulée « Les politiques et actions internes de l'Union (articles 26 à 197) ». Cette troisième partie explique quelles doivent être les politiques concernant : - le marché intérieur (articles 26 et 27) - la libre circulation des marchandises (articles 28 à 37) - l'union douanière (articles 30 à 32) - la coopération douanière (article 33) - l'interdiction des restrictions quantitatives entre les Etats membres (articles 34 à 37) - l'agriculture (articles 38 à 44) - la pêche (articles 38 à 44) - les travailleurs (articles 45 à 48 )- le droit d'établissement (articles 49 à 55) - les services (articles 56 à 62) - les capitaux et les paiements (articles 63 à 66) - l'espace de liberté, de sécurité et de justice (articles 67 à 76) - les contrôles aux frontières (article 77) - l'asile (article 78 )- l'immigration (article 79) - la coopération judiciaire en matière civile (article 81) - la coopération judiciaire en matière pénale (articles 82 à 86) - la coopération policière (articles 87 à 89) - les transports (articles 90 à 100) - les règles de concurrence - les règles applicables aux entreprises (articles 101 à 106) - les aides accordées par les Etats (articles 107 à 109) - les dispositions fiscales (articles 110 à 113) - le rapprochement des législations (articles 114 à 118) - la politique économique (articles 120 à 126) - la politique monétaire (articles 127 à 133) - l'emploi (articles 145 à 150) - la politique sociale (articles 151 à 161) - le fonds social européen (articles 162 à 164) - l'éducation, la jeunesse et les sports (article 165) - la formation professionnelle (article 166) - la culture (article 167) - la santé publique (article 168) - la protection des consommateurs (article 169) - les réseaux transeuropéens (articles 170 à 172) - l'industrie (article 173) - la cohésion économique, sociale et territoriale (articles 174 à 178) - la recherche et le développement technologique (articles 179 à 190) - l'espace (article 189) - l'environnement (articles 191 à 193) - l'énergie (article 194) - le tourisme (article 195) - la protection civile (article 196) - la coopération administrative (article 197).