Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

22 janvier 2008 2 22 /01 /janvier /2008 06:05


Citation intégrale : Nicolas Sarkozy, 9 mai 2004, Conseil national de l'UMP, Aubervilliers :

« Si l'Europe reste la seule affaire des responsables politiques et économiques, sans devenir la grande affaire des peuples, reconnaissons que l'Europe sera, à plus ou moins brève échéance, vouée à l'échec.

Bien sûr, l'Europe doit être au service des peuples, chacun peut le comprendre. Mais l'Europe ne peut se construire sans les peuples, parce que l'Europe, c'est le partage consenti d'une souveraineté et la souveraineté, c'est le peuple. A chaque grande étape de l'intégration Européenne, il faut donc solliciter l'avis du peuple. Sinon, nous nous couperons du peuple.

Si nous croyons au projet Européen comme j'y crois, alors nous ne devons pas craindre la confrontation populaire.

Si nous n'expliquons pas, si nous ne convainquons pas, alors comment s'étonner du fossé qui risque de s'amplifier chaque jour davantage entre la communauté Européenne et la communauté Nationale ?
Je le dis comme je le pense, simplement : je ne vois pas comment il serait possible de dire aux Français que la Constitution Européenne est un acte majeur et d'en tirer la conséquence qu'elle doit être adoptée entre parlementaires, sans que l'on prenne la peine de solliciter directement l'avis des Français. »

Partager cet article

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Vidéothèque
commenter cet article

commentaires

Instit 24/01/2008 12:06

Je viens de lire la composition de la commission Attali : http://www.liberationdelacroissance.fr/index.php?membres Je constate que cette commission regroupe uniquement des élites mondialisées. Elle ne comporte que des membres de la ploutocratie internationale. En revanche, elle ne comporte aucun élu du peuple français : - aucun maire - aucun conseiller général - aucun conseiller régional - aucun député. Il n'y a même pas un seul sénateur français ! Bref, la commission Attali ne comporte que des gens sans aucune légitimité démocratique. Elle ne comporte que des gens coupés du peuple. Sarkozy leur a dit : " Ce que vous écrirez, nous le ferons. " Alors, à quoi servent les députés français ? A quoi sert la démocratie ? Nous sommes entrés dans une nouvelle période : la nouvelle aristocratie.