Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 18:00


Face à une Europe de Bruxelles qui n'a de cesse de bâillonner les peuples, Etienne Chouard, professeur de droit célèbre pour la campagne qu'il a mené contre le Constitution européenne en 2005, a lancé en avril dernier une idée d'action citoyenne pour le moins atypique.

Il s'agit d'organiser des "protestations hebdomadaires, à date et heure fixes partout en Europe", qu'il juge être des "micro résistances durables". Concrètement, tous les citoyens sont appelés à se rassembler une fois par semaine sur la place de la mairie de leur commune, ville ou village. L'idéal étant que l'opération se reproduise chaque semaine, dans un nombre croissant de communes, sur le modèle de ce que faisaient les Allemands de l'Est, dans les années 80, avant la chute du mur.

Ces rassemblements, Etienne Chouard les nomme "MOCRIE", pour Manifestations Obstinées Contre le Régime Illégitime Européen. Lors de ces rassemblements citoyens, que l'on peut rejoindre ou bien créer dans sa commune, les participants se réunissent pacifiquement, échangent, et surtout discutent avec les passants. On peut ainsi s'y rendre munis de tracts courts et simples, et / ou de petites affiches.  L'objectif est de susciter l'interrogation parmi la population, afin de sensibiliser le plus grand nombre à la question européenne, qui n'est jamais traitée objectivement par les grands médias.

L'occasion ainsi d'y faire passer des messages simples :

- L'Europe de Bruxelles est profondément anti-sociale. Elle impose aux Etats de suivre une seule et même politique, outrancieusement libérale, aux conséquences sociales, industrielles et économiques désastreuses (liquidation des services publics et des protections sociales, délocalisations massives, etc.). Sa politique monétaire, menée sans le moindre contrôle politique, entretient délibérément le chômage de masse et les bas salaires. Le Traité de Lisbonne, quasi-copie de la Constitution européenne, conforte et pérennise cette situation.

- L'Europe de Bruxelles est profondément anti-démocratique. Que ce soit dans sa construction, à laquelle les peuples et citoyens sont mis à l'écart (absence fréquente de consultation référendaire, contournement des volontés populaires quand référendum il y a), ou que ce soit au niveau de son fonctionnement. La Commission européenne, élue par personne, a le monopole d'initiative des textes. Le Conseil Européen, réunissant ministres et présidents, accumule les pouvoirs exécutifs et législatifs. Les juges sont dépendants de l'exécutif. La Banque centrale est totalement indépendante. Le Parlement européen, seule instance élue, n'a qu'un pouvoir de contrôle fort limité. Les citoyens n'ont aucun moyen de résister à ces abus de pouvoir. Cette situation, le Traité de Lisbonne la conforte et la pérennise.

- L'Europe de Bruxelles est profondément atlantiste. Le Traité de Lisbonne prévoit que toute défense européenne soit inféodée à l'OTAN, organisation elle-même soumise au gouvernement américain.

Déjà, plusieurs "manifestations obstinées", à l'appel d'Etienne Chouard, ont lieu depuis avril dernier. Mais le mouvement en est encore à ses balbutiements, et a donc besoin, pour se développer, qu'il soit relayé largement, via nos courriels, via nos blogs, via nos discussions.


Pour permettre de s'organiser au mieux, un site d'information sur les MOCRIE est en ligne à cette adresse : http://www.cecri.info/

Une
liste des MOCRIE d'ores et déjà créé y est disponible, que l'on est évidemment invité à compléter ! Est disponible également des affiches et des tracts.

N'hésitons donc pas à en parler autour de vous, à rejoindre ou à créer un rendez-vous hebdomadaire dans sa commune. Rejoignons la résistance citoyenne à l'Europe totalitaire ! Formons et développons nos MOCRIE !


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Catoneo 28/03/2009 09:52

Faudrait peut-être ajuster les épithètes et freiner l'outrance nécessaire à la propagande. Dire que le gouvernement de Bruxelles est "libéral" fait sourire quand on mesure le débit hebdomadaire de directives en tous genres que les ministères nationaux sont obligés d'appliquer puisque approuvées par le Conseil.C'est plutôt à une soviétisation rampante à laquelle on assiste. Dernier exemple : le vin rosé.Où va se nicher la connerie !

le Citoyen Thimèle 30/03/2009 00:40


Ca peut paraître contradictoire, mais oui la commission de Bruxelles est d'inspiration "libérale". Elle est tellement "libéral" qu'elle veut à tout prix imposer son idéologie à toute l'Europe.
Ainsi, la plupart du temps, ses directives visent à imposer à la France des mesures libérales. Du type casse des services publics, par exemple.


Royaliste 27/03/2009 20:25

Et bien, vous voyez ? Même royaliste, je vous approuve. Effectivement Bruxelles, y en a marre. L'idée de rassemblement est bonne.

le Citoyen Thimèle 30/03/2009 00:35


Bien sûr, nous pouvons être d'accord sur certains points, et combattre ensemble quand il le faut. Je suis loin d'être sectaire, et de toute façon c'est avant tout les libéraux-européistes
anti-démocrates qui nous gouvernent que je combat. J'ai même, pour vous dire, une certaine admiration pour Paul-Marie Coûteaux qui n'a pourtant jamais caché ses sympathies royalistes...