Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

16 juin 2008 1 16 /06 /juin /2008 17:42

Deux poids, deux mesures.

 
En 2005, quels sont les peuples qui auraient dû être consultés sur la Constitution Européenne ? 9 peuples devaient être consultés par référendum.

Les peuples luxembourgeois et espagnols ont bien été consultés : ils ont voté OUI. Les peuples français et hollandais ont bien été consultés : ils ont voté NON.

Mais que s'est-il passé en 2005 ?

Les 5 référendums qui étaient prévus ont été suspendus !

- Le peuple danois aurait dû être consulté. Le référendum est suspendu jusqu’à nouvel ordre.
- Le peuple irlandais aurait dû être consulté. Le référendum est suspendu jusqu’à nouvel ordre.
- Le peuple portugais aurait dû être consulté. Le référendum est suspendu jusqu’à nouvel ordre.
- Le peuple tchèque aurait dû être consulté. Le référendum est suspendu jusqu’à nouvel ordre.
- Le peuple anglais aurait dû être consulté. Le référendum est suspendu jusqu’à nouvel ordre.

On veut bien consulter les peuples par référendum, mais si les peuples votent NON, on suspend les référendums !


En revanche, que s’est-il passé en 2008 ? Un seul peuple est consulté sur le traité de Lisbonne : le peuple irlandais. Le 12 juin 2008, le peuple irlandais dit NON au traité de Lisbonne. La ratification va-t-elle être suspendue ?

Bien sûr que non ! Cette fois-ci, la ratification doit continuer ! Toute l’aristocratie européenne l’a dit : « la ratification du traité de Lisbonne doit continuer malgré le NON du peuple irlandais ! »


Mais alors, pourquoi ce « deux poids, deux mesures » ?

Pourquoi, en 2005, la ratification de la Constitution Européenne a-t-elle été suspendue après le NON français et le NON hollandais ?

Et pourquoi, au contraire, la ratification du traité de Lisbonne doit-elle continuer après le NON irlandais du 12 juin 2008 ?


Réponse :

-         en 2005, la ratification de la Constitution Européenne a été suspendue car les peuples danois, irlandais, portugais, tchèques et anglais auraient peut-être répondu NON par référendum ! L’aristocratie européenne n’a pas voulu prendre ce risque !

 
-         En 2008, la ratification du traité de Lisbonne peut continuer car les parlements répondront OUI ! Les parlements, eux, votent bien !


Instit

Partager cet article

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Traité de Lisbonne
commenter cet article

commentaires

Roland 18/06/2008 23:27

j'aime bien l'expression "l'aristocratie européenne", en effet leur europe apparaît de plus en plus comme un régime dictatorial représetant d'une classe de privilégiés et de dirigeants auto-proclamées, une aristocratie, "nos marquis" comme la dit un journaliste actuel (Cyran sur CQFD je crois), qui essaye de s'imposer comme tel et de se faire donner ce qui reste des clès de la démocratie que les peuples possédaient encore, et qui risquaient toujours, si un jour ceux-ci se réveillaient, de servir. Que soit bien vérouillé leur PC de URSS (Parti Capitaliste de l'Union des Républiques Sécuritaires Sarcosystes!)