Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 23:15

On ne le répétera jamais assez, les Russes sont méchants. Et on ne peut rien y faire, ils ont ça dans le sang. C'est du moins ce qu'essaie de nous faire croire les dirigeants occidentaux, et les médias à leur botte.

Ne voyez-vous donc pas ce qu'ils ont encore osé faire ? Dmitri Medvedev, président Russe, valet de Vladimir Poutine, méchant internationalement reconnu, a reconnu l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud, jusque là provinces séparatistes de Géorgie !

Heureusement, les puissances occidentales ont protesté comme il le fallait. N'est-ce pas là un crime contre le droit international ? N'est-ce pas là un crime contre l'intégrité territoriale de la Géorgie ?

Agresser et occuper la Géorgie, un Etat souverain, pendant plus de trois semaines ne leur a-t-il pas suffit à ces ogres de Russes ? Voudraient-ils donc nous détruire, nous, monde libre ? Voudraient-ils donc déclencher une nouvelle guerre froide ?

Ah qu'ils sont méchants les Russes ! Heureusement que les médias et les dirigeants occidentaux sont là pour nous le répéter inlassablement. 

Les dirigeants occidentaux, ces soldats incontestés du bonheur de l'humanité, ces incomparables modèles de vertu, ont bien raison de protester. Suffit la barbarie ! Suffit de supporter cette Russie et ses crimes, atteintes permanente à la civilisation ! Suffit de supporter son funeste dessein de domination mondiale !

Ils ont donc bien raison. Inacceptable guerre russe contre la Géorgie ! Comment les Russes ont-ils pu oser recourir à la force ?

N'est-ce pourtant pas le Président géorgien, Mikheïl Saakachvili, qui a ouvert les hostilités en déclenchant, avec l'aval des Etats-Unis, une action militaire particulièrement sanglante contre l'Ossétie du Sud, causant la mort de près de 1500 civils, ainsi que celles de nombreux soldats russes installés là en mission de maintien de la paix ?!

Mais, évidemment, Saakachvili est un ami de l'Occident, donc quelqu'un de bien. N'allez donc pas dire que le Président géorgien est le responsable de cette guerre ! N'allez donc pas dire que c'est un irresponsable, un criminel ! N'allez donc pas dire que les Russes n'ont fait que répondre à une agression ! N'allez donc pas dire que les Russes se sont abstenus d'aller jusqu'à bombarder Tbilissi, renverser le pouvoir géorgien et d'occuper militairement le pays ! N'allez surtout pas dire que c'est tout de même bien plus civilisé que d'inventer de toute pièce des menaces pour envahir sauvagement des pays et renverser leurs gouvernements !

Dites plutôt que Saakachvili n'a voulu que rétablir pacifiquement et gentillement l'intégrité territoriale de son pays. Faites silence sur les massacres de civils et le meurtre de soldats russes de maintien paix que cette opération a engendré. Faites silence sur toutes les raisons légitimes qui ont amené les Russes à réagir rigoureusement. Dites que si les Russes ont répondu par la force, c'est qu'ils aiment ça, qu'ils veulent faire le mal partout, et qu'ils ont des vélléités impérialistes. Point.

Comme l'a de toute manière déclaré le leader du monde libre, pacifique et démocratique, Georges W. Bush, recourir à la force n'est plus une manière de régler les conflits de notre siècle ! Eh oui. Les Irakiens et les Afghans en savent quelque chose, et l'en remercie chaque jour pour sa sagesse.

N'allez donc surtout pas dire que la guerre et les crimes sont loin d'être l'apanage des seuls Russes, et que les Occidentaux feraient mieux de balayer devant leurs portes ! Qu'ils feraient mieux de se pencher sur les dramatiques conséquences de leurs guerres (des millions de morts, notamment, rien que pour ces dernières années), bien plus horribles que tous les méfaits imputables aux Russes en Géorgie ! N'allez surtout pas dire que la Russie ne déclenche pas des guerres meurtrières à l'autre bout du monde pour des prétextes fallacieux ! Dites plutôt que les guerres menées par les Occidentaux sont des guerres menées, toujours en dernier ressort, pour le bien et le bonheur des peuples concernés. Ce qui n'est pas le cas des guerres russes, menées dans le seul but d'assouvir des pulsions sanguinaires et des envies de domination mondiales. Et que toutes les victimes qui résultent des guerres des Occidentaux sont de toute manière de la faute de ceux d'en face, des méchants qui veulent le mal partout.

N'allez surtout pas dire non plus, à propos la reconnaissance unilatérale de l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud, que les Occidentaux n'ont pas à reprocher à la Russie d'avoir fait ce qu'eux-mêmes ont fait en février dernier à propos du Kosovo ! Cette province serbe n'a-t-elle pas été reconnu indépendante par seules quelques grandes puissances occidentales, attentant au droit international, attentant à l'intégrité territoriale de la Serbie contre son propre gré, indignant la Russie ? N'allez surtout pas dire que les indépendances de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud sont tout autant légitimes que celle du Kosovo, sinon plus ! N'allez surtout pas dire à ce propos que le Kosovo a toujours été historiquement une région serbe, à l'inverse de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie, nations très anciennes, qui ont été rattaché de force à la Géorgie lors de la création de l'URSS, pays auquel ils ne se sont jamais senti appartenir !

N'allez surtout pas rappeler l'invasion de l'Irak, la Palestine, Guantanamo, la complicité des gouvernements européens dans les opérations de torture de la CIA, tout autant de preuves que les Occidentaux n'ont que foutre d'un droit international qu'il invoque contre la Russie !

Dites plutôt que la reconnaissance de l'indépendance de ces deux provinces sécessionnistes est une preuve de plus que les Russes se moquent du droit international et qu'ils sont donc une menace pour la stabilité du monde ! Dites plutôt qu'en commettant ce geste, les Russes entraînent le monde vers une nouvelle guerre froide !

N'allez donc surtout pas dire, en conclusion, que ce ne sont pas les Russes qui parlent de "guerre froide", pour mieux y inciter ! N'allez surtout pas dire que les Russes ne la veulent pas ! N'allez surtout pas dire que la Russie, nation convalescente, bien plus orgueilleuse et soucieuse d'indépendance que les pays occidentaux, n'ambitionnent rien de plus que rester debout sur la scène internationale et surtout devant les Etats-Unis, souhaitant ainsi que ces derniers cessent leurs politiques d'encerclement et d'intimidations permanentes à leur égard, bien dignes de la guerre froide ! Ne parlez surtout pas ainsi des missiles que les Etats-Unis entendent déployer en Pologne, ne parlez pas de la volonté d'intégrer l'Ukraine et la Géorgie dans l'OTAN, laissant le champ libre à l'installation de troupes américaines à la frontière russe ! Autant d'insultes et de provocations faites aux Russes que ces derniers sont censés laisser passer sans broncher, à défaut de passer pour des bêtes immondes, avides de domination mondiale ! Que n'entendrait-on donc pas si les Russes installaient des missiles à Cuba, ou si le Canada et le Mexique adhérait à un pacte militaire dominé par Moscou ?!

N'allez donc pas dire que le climat de "guerre froide" qui s'instaure est une pure invention des dirigeants occidentaux, bien relayés par la presse, soucieux de détourner leur population de leurs problèmes intérieurs !

N'allez donc pas dire que l'agresseur n'est pas celui que l'on veut bien faire croire !

N'allez donc pas dire que les dirigeants occidentaux ne manquent pas de culot pour refuser aux Russes une once de ce qu'ils se permettent de faire à longueur de temps ! N'allez donc pas dire qu'ils sont mal placés pour donner des leçons aux Russes !

Non, il est plus politiquement correct de dire que ce sont les Russes qui menacent la paix et la stabilité mondiales. Une paix et une stabilité dont les Etats-Unis et les Occidentaux sont, évidemment, les premiers défenseurs.

Non, il est plus politiquement correct de dire que les Occidentaux sont irréprochables, et les Russes éternels fauteurs de troubles !

Mais oui, mais oui, les Russes sont méchants, coco !

Partager cet article

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Editoriaux
commenter cet article

commentaires

BA 31/08/2008 22:20

Pour comprendre ce qui s'est passé en Géoorgie, il faut lire cet article décisif du Canard Enchaîné.
Le Canard Enchaîné, 20 août 2008, page 3 :
 
« Des officiers US ont combattu en Géorgie. Ils ont réglé les tirs des lance-missiles sur la capitale de l'Ossétie du Sud. Et, selon l'état-major français, ils avaient même conseillé aux Géorgiens d'attaquer. Le 7 août, avant même de lancer son offensive en Ossétie du Sud, le président Saakachvili savait qu'il allait disposer d'une aide américaine sur le terrain. Notamment lors du bombardement de Tskhinvali, la capitale de cette province autonome. Des conseillers US en poste dans l'armée géorgienne ont réglé les tirs des lance-roquettes multiples GRAD, ces modernes orgues de Staline dont on a pu apercevoir les salves en traînées lumineuses, la nuit, sur les écrans de télévision.
 
A Paris, les analystes de la Direction du Renseignement Militaire sont formels : des officiers américains ont mis la main à la pâte. Et à l'état-major des armées comme à l'Elysée ou au Quai d'Orsay, si on en parle toujours à mots couverts, le doute n'est pas permis. Washington savait ce que mijotait le chef géorgien et n'a rien fait pour l'en dissuader.
 
« Provoquer ainsi Moscou dans son arrière-cour du Caucase était une belle connerie, ricane un conseiller du gouvernement. Mais Saakachvili n'est pas seul à l'avoir commise. Cela n'exonère pas la puissante Russie de sa riposte brutale, démesurée, et du profit qu'elle veut tirer de la situation en punissant la petite Géorgie et en détruisant une partie de ses infrastructures militaires et civiles. »
 
La partie n'est pas terminée, et pas seulement parce que l'armée de Poutine continuait, au début de cette semaine, à promener ses chars sur place. Toujours selon les informations recueillies à Paris par la Direction du Renseignement Militaire, Condi Rice, en visite à Tbilissi le 15 août, s'est engagée à remplacer les armements perdus par les Géorgiens et à leur en offrir de nouveaux.
 
Comme la somme dépassera les 25 millions de dollars, il faudra obtenir un vote favorable du Congrès et conclure un contrat d'Etat à Etat. Mais il n'est pas certain que cela change vraiment grand-chose au rapport des forces. Reste alors à étendre la protection de l'OTAN sur la Géorgie, mais là c'est une autre histoire.
 
Le rôle des conseillers américains ne s'est peut-être pas limité à apporter une aide technique à l'artillerie géorgienne. A en croire ce qui se dit à l'état-major des armées, c'est sur la suggestion de ces officiers US que les Géorgiens ont lancé, avant même la progression de leurs troupes, des centaines de missiles sol-sol sur la capitale ossète.

BA 28/08/2008 22:10

Zbigniew Brzezinski a été conseiller à la sécurité nationale du Président des États-Unis Jimmy Carter, de 1977 à 1981. Zbigniew Brzezinski a écrit de nombreux livres sur les relations internationales. Il est un des hommes les plus influents aux Etats-Unis. Il est aujourd'hui conseiller du candidat à l'élection présidentielle américaine Barack Obama.
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Zbigniew_Brzezinski
 
Architecte en 1980 de la très périlleuse stratégie afghane de Washington (soutenir militairement les islamistes pour vaincre les communistes...), M. Zbigniew Brzezinski a détaillé l’autre volet du dessein américain : « La Géorgie nous ouvre l’accès au pétrole et bientôt au gaz de l’Azerbaïdjan, de la mer Caspienne et de l’Asie centrale. Elle représente donc pour nous un atout stratégique majeur (Bloomberg News, 12 août 2008, www.bloomberg.com). » M. Zbigniew Brzezinski ne saurait être soupçonné de versatilité : même quand la Russie agonisait, au temps de Boris Eltsine, il voulait la chasser du Caucase et de l’Asie centrale pour garantir l’approvisionnement énergétique de l’Occident (Zbigniew Brzezinski, « Le Grand Echiquier », édition Bayard, Paris, 1997). Depuis, la Russie va mieux, les Etats-Unis moins bien, et le pétrole coûte plus cher. Victime des provocations de son président, la Géorgie vient de subir le choc de ces trois dynamiques. http://www.monde-diplomatique.fr/2008/09/HALIMI/16245 1- Pour comprendre l’importance de contrôler la Géorgie, regardez sur la carte le trajet de l’oléoduc Bakou – Soupsa, le trajet de l’oléoduc BTC, le trajet du gazoduc BTE. 2- Pour comprendre l’importance de contrôler l’Afghanistan, regardez sur la carte le trajet du futur ( ? ) gazoduc TAPI. Voici la carte qui explique tout : http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/IMG/jpg/artoff14891.jpg
 

matt 28/08/2008 19:57

Les russes ne sont pas méchant, ils ne l'ont jamais été.Mais la Fédération Russe me rebute au plus profond.Je n'aborde pas ma vision de la Russie aujourd'hui comme beaucoup de gens. Pour moi la Russie d'aujourd'hui c'est comme la Réstauration de 1815 en France.Je vois l'aigle et le drapeau du Tsar. On oublie la grande et merveilleuse révolution russe que le monde occidental décris comme le plus grand crime contre les hommes... hum! hum!Mais aujourd'hui l'URSS n'est plus, snif!L'URSS fut dementelé, tant pis, mais maintenant une Russie tyrannique voudrait déploire son aigle impériale sur la Géorgie. Non! Non! Et Non!La géorgie est un état independant uni  et souverain. Suffit le dementelement des états!!! Combien de nouvelle République dans la république vont elle etre créés.L'union de la Géorgie doit etre defendus.

le Citoyen Thimèle 28/08/2008 20:04


La Russie n'a plus grand chose à voir avec ce qu'elle a été au temps des tsars et des soviétiques. Ce n'est toujours pas une démocratie mais force est de constater qu'elle n'entend pas mettre le
monde à feu et à sang et à imposer sa domination à l'Occident et au monde.

En ce qui concerne l'indépendance des deux républiques sécessionnistes de Géorgie, la Russie n'a fait que rendre la monnaie de leur pièce aux Occidentaux ! Suffit le démantèlement des Etats ? Ok !
Mais peut-être n'aurait-il pas fallu commencer par démanteler la Serbie ! (à moins que ce soit normal puisque les Serbes eux aussi sont méchants)