Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 21:32

Qui se souvient de la "réussite" de la rafle du "vel d'hiv" de 1942 et celles qui suivirent dans toute la France ?

Réussite pour les services de police de l'époque, cela s'entend, mais triste sort pour les "bénéficiaires" de ces rafles dont on connait maintenant le sort funeste....

 

Qui se souvient que cette réussite fut due à un flic zélé qui inscrivit et fit inscrire tous les juifs dans un fichier spécifique. C'est grâce à ce fichier que l'opération se déroula, sans la moindre anicroche, avec le succès que l'on connait…..

 

Ce fut le fichier "Teulard" du nom de son concepteur.

Mais ce zélé policier n'agissait que sur ordre de sa hiérarchie et au plus haut niveau.....

 

Du danger d'un fichier comme "Edvige" à une époque où l'horizon s'obscurcit de menaces de "dictature" officielle !

Nous sommes déjà, avec toutes les atteintes aux valeurs de la République nées de 1789 et du CNR / Conseil National de la Résistance (sécurité sociale, retraites, "hausse" du pouvoir d'achat, souveraineté du Peuple, modification de la constitution, pourvoir hyper personnel sans aucun contre pouvoir d'une gauche "cul et chemise" avec qui vous savez - parti UMPS -, menaces de guerre – Géorgie, Iran, Afghanistan, etc….-, ....), dans une "dictature-Démocratique".

Il manque peu de choses pour que nous soyons pleinement dans une "dictature-dictature".

Sera-ce au cours des prochaines grèves de Septembre – Octobre (mois propice aux révolutions) 2008 ("grèves dont les Français se rendront compte") ? Où la modification de la constitution du 21 Juillet 2008 prendra son plein effet et amènera ladite dictature en deux temps :

1) annonce des pleins pouvoirs (Article 16 de la constitution modifiée) décrétés par N.S (en solo comme le permet maintenant la constitution, comme il a déjà pris, seul, AVANT la modification du 21 Juillet, la décision d'envoyer 800 soldats en Afghanistan, parmi lesquels 10 ont trouvé la mort).

2) décret en un seul article de l'instauration de la dictature (ou tout autre forme de pouvoir autoritaire, dont « Edvige » et l'accroissement des force de police (alors que toutes les administrations centrales dégraissent) ne sont que les parties visibles.

A noter que ce décret pourrait intervenir moins d’une heure après les pleins pouvoirs....

 

Et il est des simples citoyens qui s’en accommodent du genre :

  • quand bien même en 2012, il y aura des élections …..
  • de toute façon il faut du temps pour instaurer une dictature ….. (oui pour la partie invisible, celle que nous vivons actuellement chaque jour à petites doses, NON pour la partie d’officialisation où 5 minutes suffisent, le temps de signer un décret à article unique et celui de l’annoncer au Peuple)
  • Les Français ne laisseront pas faire ….. (C’est vrai, il suffit de voir comment les Français ont laissé faire toutes les dérives depuis Juin 2007 et depuis 2004 à l’initiative d’un certain Ministre de l’Intérieur…), dont la perte de sa souveraineté, la modification de la Constitution, les atteintes au Social, aux Libertés, aux Egalités et aux Fraternités. Mais ceux qui disent cela, ne sont-ils pas Français ? Ce sont nos voisins, nos proches, nos collègues, nos amis…..
  • Les Politiques s’y opposeront….. (Vrai de vrai, les parlementaires vont se lever comme un seul homme, ce qu’ils ont déjà fait pour jeter les bases de cette dictature et par deux fois à Versailles en 2008 : Février et Juin).

Exemple, entre autres, de Mariton – député / maire UMP de Crest (26) qui annonce, avant le Congrès de Versailles, courageusement, sur tous les médias qu’il va s’opposer à la modification de la Constitution et qui le moment venu (modification de sa circonscription oblige, si …..) s’empresse de voter pour ladite modification…. J’ai pris cet exemple parce qu’il est proche de chez moi, mais il est valable partout où des pseudo-dissidents UMP (le temps uniquement de cette passe) risquaient d’avoir le courage de s’opposer ….

 

Le plus surprenant, c’est la passivité des jeunes mères de famille qui, en ayant des enfants avec elles, croient encore à la générosité et à l’angélisme des gouvernants pour nous épargner de tels risques et qui le moment venu, diront comme les autres « mais comment est-ce possible ? », oubliant qu’elles l’ont rendu possible par leurs silences et leurs refus de regarder la réalité bien en face.

 

Tant qu'il m'est encore le temps de le faire, je demande pardon à toutes celles et tous ceux que j'ai côtoyés au cours de ma longue vie, car à cause de ces contacts, ils risquent ainsi d'être inscrits dans "Edvige".

On se retrouvera peut-être en "centres de rétention" (ceux prévus initialement, sous les applaudissements de la foule, pour les pédophiles ayant purgé leur peine initiale et "incarcérés" ensuite, de façon arbitraire, dans lesdits centres, où nous côtoierons aussi les Immigrés Clandestins en attente de reconduite aux frontières, ….. ).

La différence avec 39/45, c'est qu'après il n'y aura pas de transports en wagon à bestiaux…. aboutissant à des chambres à gaz et à des fours crématoires.... du moins pour le moment.

 

Pauvre France et pauvres Français, sommes nous tombés si bas, dans nos égoïsmes, que nous ayons laissé faire cela, oubliant le sacrifice de ceux qui se sont battus, jusqu'à la mort, pour nous donner (1789) et nous rendre notre liberté (39/45) citoyenne.

Qu'avons nous fait de cette Liberté ? En sommes nous indignes ?

Ne pouvons nous complaire et nous épanouir que dans l'esclavage ?

Où est le Peuple des Lumières  qui se complait dans l'obscurité et l’obscurantisme?

 

Dépêchez vous de vous faire inscrire dans « Edvige », une prime est offerte aux  premiers qui auront les meilleurs places dans les bâtiments en dur des « centres – camps », et les derniers, surpopulation oblige, seront relégués dans les préfabriqués et tentes collectives…. Au confort moins agréable !

 


Kelly-Eric Guillon

« sous-Pupille de la Nation de 4éme Catégorie de 39/45 »

Partager cet article

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Libertés - Sécurité & Justice
commenter cet article

commentaires