Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 18:27

Pierre Lellouche, député UMP et atlantiste notoire, a un problème. Même un gros problème, qu'il partage avec nombre de ses amis bien-pensants. Il a un mal fou à accepter la contradiction, les différences d'opinions. Il a un mal fou à accepter le fait que l'on puisse penser autrement que lui, sans être pour autant, au mieux un demeuré, au pire un abominable salaud.

C'est ainsi que tous ceux qui critiquent le bellicisme des Etats-Unis, tel en Irak, sont, d'après lui, ni plus ni moins que des "anti-américains". Et que tous ceux qui sont un peu critique envers les exactions d'Israël dans les territoires palestiniens, sont des "antisémites" en puissance.

Rien d'exceptionnel jusqu'ici, me dira-t-on. Mais Pierre Lellouche n'est pas homme à s'arrêter en si bon chemin. Preuve en est cette déclaration qu'il avait fait durant la campagne référendaire de 2005, dans laquelle il estimait que si les Français votaient "Non" au Traité Constitutionnel Européen, "on s’exposait à un risque de guerre" ! Laissant donc entendre que les nonistes étaient d'affreux fauteurs de guerre... Propos qui explosa littéralement les limites d'un terrorisme intellectuel, pourtant déjà des plus tonitruants, dont les oui-ouistes d'alors avaient été particulièrement gourmands...

On pensait donc avoir tout vu du bonhomme. Mais non. Invité dimanche dernier sur le plateau de l'émission "Ripostes", sur France 5, pour débattre de l'OTAN, Pierre Lellouche s'est cette fois engoufré dans une violence verbale particulièrement hystérique. La victime, cette fois : Jean-Luc Mélenchon. Un affreux "anti-américain".

Alors que ce dernier rappelait à juste titre l'obligation de solidarité de chaque membre de l'alliance envers l'un des membres agressés (l'"automicité"), Pierre Lellouche feignit de ne pas comprendre. Invoquant la liberté de chaque membre de pouvoir s'engager ou pasdans des opérations extérieures (ce qui n'est pas la même chose), il l'accusa de mensonge. Et, arrogant, lui hurla d'indignation dessus, l'empêchant de s'exprimer.

Jean-Luc Mélenchon, agacé, finit par l'accuser d'être "aligné sur la CIA", ce qui n'est en soi pas faux, ni dans l'idéologie, ni dans l'arrogance, ni dans les pratiques propagandières. Ce qui a eu don d'énerver encore davantage Pierre Lellouche, qui s'est mit à l'insulter de "pauvre type", et même à déclarer que "si on était au 19ème siècle, je vous aurais défié en duel et je vous flinguerais, et ça serait mérité".

Injure publique, menaces de mort, incitation à la haine. Pierre Lellouche bat décidemment tous les records en terrorisme intellectuel. C'est BHL et Philippe Val qui doivent faire la gueule...






Partager cet article

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Vie politique
commenter cet article

commentaires

mcbob 13/04/2009 18:35

Le derapage de Lelouche n'en est pas vraiment un car ce Monsieur dit tout simplement ce qu'il pense et il est sur qu'il y a deux cents ans de ca cela aurait fini au pistolet. Ce qui prouve bien une chose: les liberaux, neo-cons et autres europeistes ne doivent pas etre vus que des adversaires politiques, mais bien comme des ennemis de la Republique, ce qu'ils sont!

le Citoyen Thimèle 15/04/2009 19:40


Des ennemis, tout à fait ! ;-)


Genco22000 :0023: 12/04/2009 12:39

,Ils se lâchent totalement à droite, c'est la fête sous le rêgne de Mégalo 1er !!!Pas lol, pour notre beau pays, des heures sombres pour la politique et nos libertés sous ce gouvernement.