Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 01:03

Le PS de Madame Aubry tape sur l’UMP de Monsieur Sarkozy qui tape sur le PS de Madame Aubry et ainsi de suite, avec au milieu Monsieur Bayrou qui se présente comme l'anti-système bien qu'il en soit l'épicentre. Une élection approche, on rejoue donc la partition gauche-droite-gauche-droite qui rassure l'électorat de chacun sur l'identité de l'ennemi. Mais il s'agit cette fois de l'élection européenne. Que se passe-t-il vraiment dans l’hémicycle européen une fois que droite et gauche ont fini leurs chamailleries électorales ? 

Une étude à paraître (Observatoire de l’Europe) portant sur le sens des votes des groupes politiques au Parlement européen pourrait faire grand bruit, au moment où fusent les critiques tant du côté du Front de gauche que de celui de Philippe de Villiers contre les « arrangements et collusions de toujours » entre les grands partis qui siègent au Parlement européen depuis 1979.

Jusqu’ici, personne ne s’était livré au fastidieux travail de recension des votes de chaque groupe puis à leur comparaison. L'étude à venir porte sur l’année 2008 et fait apparaître que le groupe du PPE-DE, majoritaire, qui rassemble les partis de centre-droit en Europe (dont l’UMP pour la France) et le groupe PSE (socialistes) ont voté dans le même sens sur 97% des textes (rapports, résolutions) examinés par le Parlement européen. Un score digne de la Douma de l'ex Union soviétique. Sur 535 votes par appel nominal (votes électroniques, les seuls qui soient enregistrés et donc traçables) les groupes PPE et PSE n’ont voté différemment que dans 18 cas. Et sur ces 18 votes par appel nominal où ils ont divergé, ça n’était pas forcément pour s’opposer puisque l'un des deux groupes à choisi l'abstention 8 fois. C'est à dire que droite et gauche au Parlement européen ne se sont opposées que dans 10 cas sur 535 votes. Sur ces dix textes qui les ont vus s’opposer, un seul était un texte de nature législative. La convergence des votes du PPE et du PSE exprimées en pourcentages est donc de 97%.

Constatant déjà la convergence de leurs politiques au plan national, l’historien Max Gallo avait un jour résumé en disant qu’ « ils se chamaillent sur le perron pour faire oublier qu’ils se partagent la maison ». Le fait est qu'ils soutiennent constamment les mêmes traités et aujourd'hui le même M. Barroso pour un nouveau mandat à la tête de la Commission.

Partager cet article

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Elections européennes 2009
commenter cet article

commentaires

Olivier FAURAX 06/05/2009 10:39

Le PPE-DE n'est pas l'UMP et le PSE n'est pas le PS.Et s'ils arrivent à s'entendre sur 97% des lois, c'est qu'ils les négocient avant....

le Citoyen Thimèle 07/05/2009 00:54


Le PPE n'est peut-être pas l'UMP et le PSE pas le PS, mais force est de constater qu'ils sont globalement sur la même ligne, et qu'ils votent bien trop souvent de la même manière. On a encore pu le
voir récemment sur la déréglementation de l'énergie : le PS, malgré qu'il soit à Paris pour une "Europe sociale", pour la sauvegarde du service public de l'énergie, a voté comme le PSE et le PPE,
pour !
Pour ce qui est des lois négociés, c'est une évidence. Cela dit, vu le peu d'entrain du PSE et du PS à défendre leur soi-disante conviction socialiste, ça ne change rien à l'affaire. Les lois
restent dans la même orientation.