Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

26 juin 2006 1 26 /06 /juin /2006 23:24

L'interview-mensonge de Jacques Chirac par Arlette Chabot pour France 2 d'hier soir fut une des plus irréalistes parades chiraquiennes de ces quatre dernières années, avec bien celle de l'allocution promuguant le CPE du 31 mars dernier. J'avais tout d'abord pensé que Karl Zero avait été muté sur France 2 pour présenter une nouvelle émission décalé à l'heure du 20H. J'avais aussi pensé que France 2 avait fait une remake de la 4e dimension... Mais non c'était juste des propos de notre Majesté Jacques Ier l'Opportuniste. Selon lui en effet tout va bien dans notre pays et mieux encore, que "le gouvernement a rempli parfaitement son contrat" (si c'est celui de détruire la France je suis un peu plus d'accord), qu'il n'y avait donc aucune raison de virer de Villepin, ainsi que son gouvernement de véreux énergumènes. Non non non! Tout va bien, ils ont un bon bilan: Villepin respecte parfaitement la "feuille de route" ,le "ministre d'Etat", Sarkozy a fait un remarquable travailà l'Intérieur, Breton est un excellent ministre de l'Economie (tellement bon qu'il évite d'aller à des conférences, de peur d'affronter des profs et étudiants en économie) et Borloo fait lui aussi un excellent travail!

Et l'affaire Clearstream? Les français ne s'y intéressent pas! (de toute façon on sait très bien que lui et ses copains ont les mains propres comme pas deux) Ce qui les intéresse ce sont les effets de l'action du gouvernement sur leur quotidien nous dit Chirac! Bel aveu de Chirac car le bilan de ce quinquennat est en réalité tellement catastrophique que sa côte de popularité et celle de son majordome Villepin est devenue elle aussi catastrophique... que dis-je ce n'est même plus de l'impopularité c'est de l'allergie, même Edith Cresson faisait mieux! Et quand Arlette Chabot lui demande qu'est-ce qu'il pense de cette impopularité, Chirac parle d'autre chose, comme il l'a si bien appris à faire... Plus tard il osera même affirmer que "la majorité parlementaire exprime, d'une part, largement l'opinion publique, mais je dirais plus encore, la sagesse de l'opinion publique"! Il est vraiment décalé de la réalité c'est effarant! J'en viens à me demander s'il n'a pas délocalisé l'Elysée à l'étranger, en Corée du Nord ou en Biélorussie... Dire que cette majorité de la casse des droits du peuple, élu avec 20% des voix des électeurs en 2002 et battu à plusieurs reprises dans les urnes depuis, représente l'opinion publique française c'est écoeurant!

Chirac ne s'est toutefois pas arrêté là. Quand Arlette Chabot lui déclare (à raison) que même cette "majorité" est opposé à la privatisation de GDF et la rend donc théoriquement impossible, le Roi Chirac déclare que le texte de loi permettant cette privatisation "sera adopté à l'occasion d'une session extraordinaire, début septembre. Tout simplement parce que c'est un projet qui s'impose." Vous avez tout compris, ce que pense les députés il s'en balance et le projet passera! En monarchie chiraquienne, c'est le Roi qui décide et si les députés et le peuple ne sont pas d'accord... eh bien à la limite changeons-les! Charles Péguy avait un jour déclaré que "le pauvre défend sa patrie et le riche la vend". On ne peut pas lui donner tort quand on voit le tel acharnement de Chirac à vendre le patrimoine industriel des français, comme Gaz de France mais aussi quand on voit comment il a pu se coucher devant les prétentions de le géant indien Mittal devant Arcelor, giron français de l'acier. Mittal veut le racheter. Chirac, dans un premier temps avait traité l'offre de Mittal d'inamical". Mais hier soir, mis devant le fait accompli, (le jour même, sous la pression de ses actionnaires, Arcelor acceptait l'offre de Mittal...) Chirac déclara que cette offre était désormais tout à fait amical! Chirac ne se couche jamais devant le peuple, mais devant la dictature du fric il rampe comme un Pétain! Mittal n'a pas de projet industriel pour Arcelor (et donc pour tous ses salariés)?! Et le patriotisme économique dans tout ça?! On s'en fout!

Et le pire dans tout ça c'est qu'il n'écarte toujours pas de se représenter à l'élection présidentielle de l'année prochaine! 1 % des français désire qu'il se représente et lui se croit encore adulé! C'est tout simplement surréaliste...

Pour résumer cette interview, on pourra dire que Chirac a été égal... à lui-même!

Partager cet article

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Editoriaux
commenter cet article

commentaires