Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

28 juin 2006 3 28 /06 /juin /2006 22:35

Ségolène Royal est à gauche ce que Nicolas Sarkozy est à droite, c'est-à-dire une véritable iconoclaste. Sarkozy bouscule les chiraquiens, Ségolène, elle, bouscule les "éléphants".

Ségolène, (
je la nomme par son prénom, pas par familiarité, mais parce que ça lui va mieux) l'a montré récemment lorsqu'elle a (enfin) fait des propositions, et ce dans le domaine de la sécurité. Une de ses propositions, qui n'avait rien d'extrêmement choquant, a pourtant provoqué un véritable tollé à gauche! On a notamment entendu certains "éléphants" hurler comme des ânes! En effet, quand elle proposa, plutôt, que de les jeter en prison, d'envoyer des jeunes délinquants, encadrés par des jeunes militaires, mener des actions humanitaires (par exemple lutter contre la marée noire sur des plages bretonnes) tout en passant son permis de conduire, la gauche s'est insurgé: "oh la lepéniste!", "elle marche sur les pas de Sarkozy!", "elle drague les petits Blancs!" (copyright Jean-Luc Mélenchon)! Alors pour ces gens du Parti Socialiste, Strauss-Kahn, Allègre, Aubry, etc. c'est extrêmement grave d'utiliser l'armée pour ce genre de choses... mais qu'ont-ils fait en 1999? Ces gens ont soutenus la guerre au Kosovo, ont soutenus l'occupation d'un pays étranger, ont soutenus le bombardement de civils et ils traitent aujourd'hui de fasciste cette proposition de Ségolène?! A part les guerres et la remise de l'armée française sous le commandement de l'OTAN qu'ont-ils fait pour rendre l'armée plus humaine, puisque tout ce qui est militaire est forcément sale?!

Ces "éléphants", qui ne sont pas si éloignés d'elle idéologiquement parlant, mais par contre bien des rivales électoralement parlant, cherche en fait à l'attaquer à la moindre proposition hors-norme! Pourtant, il y a bien des raisons de ne pas adhérer à la Ségolomania! Celle qui aujourd'hui apparaît comme la femme du renouveau, celle qui aujourd'hui devient de plus, aux yeux des français, la femme qui va redresser la France, eh bien cette Ségolène a fait campagne pour le OUI au référendum sur la "Constitution" européenne! Oui vous avez bien entendus, elle a fait campagne pour une Europe libérale, anti-démocratique et prisonnière des peuples... On voudrait aujourd'hui dépasser le OUI et le NON, mais entre ces deux possibilités de vote se cache une véritable cassure idéologique au sein de la gauche, entre ceux qui refusent le libéralisme et ceux qui s'y résignent. Ségolène fait donc partie de cette frange majoritaire du Parti Socialiste qui considère qu'il faut vivre avec le libéralisme, parce que par lâcheté (c'est en cela que Hollande est lâche en fait...), par manque de courage, on ne veut pas porter préjudice aux forces de l'argent, si bien installé dans notre pays, sur notre planète et qui gangrène et corrompt l'humanité. Cette frange, qui ne se préoccupe du peuple que lors des campagnes électorales, veut ainsi quelque peu humaniser ce libéralisme, tout en le régulant, ce qui paradoxalement le rend plus légitime et plus fort. Cette frange majoritaire a donc une nouvelle égérie, Ségolène la magnifique, Ségolène, la femme qui va sauver, non pas la France, mais le socialocollaborationnisme et le libéralisme!
Au parti socialiste, Fabius, Emmanuelli, Mélenchon et Montebourg forment ce qu'il reste de "socialiste", les autres étant soit des sociaux-démocrates ou des sociaux-libéraux. Certains vont dire "Fabius, un homme de gauche, mais vous rêvez?". En effet ceux qui connaissent le parcours de Fabius savent bien qu'il a été l'un des premiers au PS à tremper dans le social-libéralisme. Fabius a ainsi décidé de passer à gauche toute, et je ne peux que l'en féliciter, car je ne peux pas croire ici à de la démagogie, tant son parti pris pour le NON l'a marginalisé au sein du PS.... Et je préfère de loin cette attitude à celle d'un Jospin ou d'un Julien Dray (qui soutient Ségolène, une fois n'est pas coutume), qui sont passés du trotskysme au social-libéralisme!

Alors, dans la logique du "tout sauf Sarko", Ségolène apparaît donc comme la seule personnalité de "gauche" à pouvoir écarter le pétainiste de l'Elysée, j'ai nommé Sarkozy. Le peuple n'a pas pour autant à choisir entre du mauvais ou du très mauvais. Le peuple en a marre de choisir ses représentants par défaut... Après le choix entre Chirac et Le Pen, on voudrait qu'on ne choisisse qu'entre Sarkozy et Ségolène! Vive la démocratie...

Et cette femme, qui nous promet un "ordre juste", qui a fustigé le CPE, admire la politique de l'emploi de Tony Blair, alors que sa politique à lui c'est CPE puissance 10! Quelle démagogie! Mais quelle démagogie! Et cette femme, qui fustige l'illégitimité du gouvernement actuel et qui entend remettre sur les rails la "Constitution" européenne (rejeté par les français  il y a an), si elle était élu, en la faisant revoter par le Parlement! Mais quelle démogagie! Mais quelle irrespect du peuple français! Et ne parlons de son envie de rendre obligatoire l'adhésion des salariés à un syndicat, autrement dit la fin du syndicalisme militant... Drôle d'ordre juste!

Quant au respect de la laïcité et de la liberté d'expression, Ségolène a du chemin à faire.... On l'apprend dans un article du Monde (du 17 juin 2006) sur le couple Hollande-Royal dont voici un extrait: « Un dimanche de février, à l’occasion d’une promenade dans un jardin public parisien, Jean-Pierre Mignard, parrain de deux de leurs enfants, lance la discussion sur l’affaire des caricatures de Mahomet. Ségolène Royal, qui se dit "croyante", trouve inadmissible qu’on insulte l’image sacrée du Prophète musulman. François Hollande, lui, est beaucoup plus Charlie Hebdo. On ne touche pas à la liberté de penser et d’écrire. Leur ami commun, catholique de gauche, penche plutôt - une fois n’est pas coutume - pour elle. "N’aie pas peur, Jean-Pierre ! Je ne laisserai pas insulter Dieu !", lance, bravache, la présidente de la région Poitou-Charentes. » On ne peut pas donc exclure en plus qu'elle rétablisse le délit de blasphème!

Ségolène est une iconoclaste de la gauche... surtout dans la méthode et le style! Elle est en effet la reine de la politique-communication et participe elle aussi à la pipolisation des politiques. Comme Sarkozy on la voit partout: à télé, dans Paris-Match... Ségolène soigne son image...et ses propositions pour 2007 pendant tout ce temps? Rien du tout! Ségolène attend que les visiteurs de son blog le fasse pour elle! Voilà donc le contenu de son programme: un ragout de pseudo-convictions et de propositions de blogueurs... et qui sera remélangé au projet socialiste, qui n'est pour elle qu'un "socle". Pour l'imagination on attendra...

Alors oui, Ségolène nous parle d'"ordre juste" et ca peut paraître paradisiaque, mais de la part d'une adepte du social-libéralisme nous n'avons rien à espérer! Par féminisme on serai tenté de l'élire, mais c'est à des idées et non à une image qu'on adhère! La Ségolomania est un effet de mode... rien de plus! Pensons à notre avenir avant tout!

Partager cet article

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Vie politique
commenter cet article

commentaires

Alain 03/07/2006 15:34

Et oui, il faudrait bien éviter d'avoir à choisir à la présidentielle entre un(e) libéral(e) de gauche et un ultra libéral de droite. J'avais personnellement souhaité des primaires à gauche, du moins dans la gauche qui ne refuse pas de gouverner (du PRG à une frange de la LCR). Il ne semble pas qu'on s'oriente dans cette direction. Il va y avoir pléthore de candidats. On a longtemps dit en France que nous avions la droite la plus bête du monde, je me demande finalement si ce n'est pas plutôt notre gauche qui est la plus bête du monde ! Ségolène et Sarko sont champions en démagogie...mais c'est le peuple qui va trinquer dans les deux cas.
Alain
Post scriptum: DSK, c'est pas mieux: champion toute catégorie des privatisations avec Jospin ! Que faire ? Un bon candidat de gauche, républicain, anti-libéral, susceptible d'unir et non de diviser, l'oiseau rare quoi !

le Citoyen ThimÚle 03/07/2006 20:29

Le DSK c'est pas mieux c'est sur, mais il est moins dangereux car moins populaire... Ce genre de candidat est en effet un oiseau rare! Mais si les adhérents de la gauche pensaient plus "peuple" que "parti" ils pourraient obliger leurs partis à organiser des primaires. Là c'est la base qui "créérai" la candidat plutôt que ça soit un candidat qui s'impose naturellement, ce qui n'existe malheureusement pas!

laure 29/06/2006 11:26

coucou!je te propose un échange quotidien de +5! aujourd'hui demain apres demain etc...répon moi sur le blog de ton choix :http://kalimero69.boosterblog.comouhttp://tuningdu69100.boosterblog.combonne continuation...