Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

7 août 2006 1 07 /08 /août /2006 15:49


Le Parti Socialiste (ou plutôt Parti Social-Libéral) n'a jamais cherché l'union de la gauche, non jamais. Comment d'ailleurs pourrai-t-il le faire, lui qui ne cesse de droitisé son programme depuis 20 ans? Malgré cela, le Parti Socialiste cherche toujours à maintenir sa prédominance au sein de cette gauche. Et François Hollande, son Premier Secrétaire oui-ouiste têtu, a trouvé une merveilleuse solution pour continuer à la maintenir:  il a demandé aux élus socialistes de réserver leur parrainage présidentiel au seul candidat de leur parti. Et cette décision a suscité émoi et critiques à la "gauche du PS", c'est-à-dire la gauche en fait.

C'est "la moindre des cohérences", a-t-il observé, en soulignant que "l'élection présidentielle, ce n'est pas un grand bazar, un grand barnum où chacun vient débattre et où on est indifférent à la situation du second tour". Ainsi donc pour monsieur Hollande il n'y a que le deuxième tour qui compte (où l'UMP s'opposera comme prévu au PS), et les débats sur l'avenir du pays importe peu! C'est vrai quoi, pourquoi débattre?! Le pouvoir n'appartient qu'à deux partis dans ce pays et il ne faut surtout pas appeler à des choix de sociétés autres que ceux prévus par ces deux partis!

Cette manière qu'a le PS de mépriser tout ce qui ne lui ressemble pas est écoeurant! Et que dire de Jack Lang pour qui le PS est "l'ossature, la colonne vertébrale de la gauche" (!). Le PS est donc la gauche à lui tout seul pour ces messieurs, ces drôles de messieurs qui savent tout mieux que tout le monde, qui ont tout fait mieux que tout le monde et qui n'ont au final qu'un bilan fort mitigé et un programme sans ambition à nous offrir. Les socio-démocrates, les socio-libéraux doivent arrêter leur haute estime de soi. S'ils veulent un gouvernement commun de la gauche en 2007, qu'ils reconnaissent enfin leurs erreurs passés, qu'ils cessent de prendre les autres partis de gauche comme de simple vassaux et qu'ils les traitent en égaux!

Ce n'est pas à un seul parti de dire à quoi doit ressembler la gauche. L'union de la gauche doit se faire sous aucune exclusive sinon tout le monde repartira malheureusement dans son coin. Le PS n'a jamais voulu étudier un projet de candidature commune de la gauche et maintenant il reproche aux autres partis de gauche d'être susceptible de présenter chacun leur propre candidature! Et ce qu'il fait, en décidant autoritairement d'exclure les petits partis de gauche par le refus de parrainage socialiste, ne fera qu'augmenter leur méfiance vis-à-vis du parti autrocrate.

Je suis pour une candidature commune de la gauche en 2007, mais la méthode du PS est contre-productive. Qu'Hollande vienne se mettre autour d'une table avec les autres responsables des partis de gauche pour trouver un accord de gouvernement, et qu'il cesse d'insulter la gauche, le pluralisme et la démocratie!

Les élus sont d'ailleurs libre d'offrir leur parrainage à qui ils veulent et n'ont aucun ordre à reçevoir de quiconque. Et le pire dans tout ça c'est que la plupart de ces partis de gauche, revigorés dans leur volonté à présenter un candidat par cet affront du PS, auront les 500 signatures d'élus nécessaire pour présenter un candidat aux présidentielles! Voilà où nous mène donc cette politique politicienne où les enjeux électoralistes priment sur ceux du peuple!

Sarkozy pourra dire merci à Hollande s'il gagne l'élection présidentielle l'année prochaine, avec qui ce dernier avait d'ailleurs fait moins de manière pour s'allier lors de la campagne référendaire de 2005...

Partager cet article

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Editoriaux
commenter cet article

commentaires

franny 08/08/2006 19:23

il n'a pas de différances entre la fausse gauche et la fausse droite, en fait c'est noméro de clown pour berner l'élécteur (il y en a un qui coupe les oignons, et l'autre qui pleur!).les dernières elections en sont la preuve ( tous ensemble pour sauvegarder leurs privilèges)