Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

5 septembre 2006 2 05 /09 /septembre /2006 13:18
Renaud Dutreil, l’un des quatre ministres nouvellement admis dans le cercle de réflexion sarkozyste et personnage peu suspect de sympathies gaullistes, explique ainsi le positionnement jugé par certains brouillé de Nicolas Sarkozy, entre ses récents discours à tonalité sociale et sa prise de position en faveur de l’exonération générale des droits de succession : « Nicolas veut gagner, il doit donc rassembler et élargir. Peu importe par exemple la sincérité de son discours gaulliste social d’Agen. Le pragmatisme est sa marque. » [1] Traduisez : de fadaises en fadaises, Nicolas Sarkozy saura dire tout et son contraire pour ramasser un maximum de suffrages en 2007 et, pour connaître, au-delà du « pragmatisme » et de la « rupture », le fond des orientations stratégiques qu’il dessine pour la France, vous pouvez toujours vous brosser.
__________

[1] Source : Le Monde, 2 septembre 2006.

Revue Républicaine

Partager cet article

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Vie politique
commenter cet article

commentaires