Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

5 septembre 2006 2 05 /09 /septembre /2006 13:47

Demain, et jusqu'au 8 septembre, Faure Gnassingbé, Président (ou plutôt dictateur) du Togo, rend visite à son parrain et grand ami Jacques Chirac qui l’a aidé à s’emparer du pouvoir au terme d’un triple coup d’Etat militaire, constitutionnel et électoral en avril 2005, qui s’est conclu par un bain de sang : des centaines de morts et des dizaines de milliers de réfugiés. Il cherche par tous les moyens à se faire légitimer. Pourtant, le putschiste Faure Gnassingbé n’est pas le président élu du Togo. L’homme qui vient se faire adouber à l’Elysée est un criminel et un usurpateur pour la très grande majorité des Togolais.

Voilà un nouvel épisode de la longue histoire d'amour de notre cher Président avec les dictateurs. Nous ne parlerons pas de tous les autres dictateurs africains, nous ne parlerons pas non plus de Saddam Hussein, de Poutine ou de Bush... Pour Chirac, et ce depuis trente ans, les intérêts économiques et les siens propres priment sur les droits de l'Homme. Un jour il va parler de paix, pour se faire bien voir dans ce si immense et important monde arabe, un autre jour il va signer des accords de défense avec le gouvernement assassin d'Arabie Saoudite, pour le pétrole bien sûr, et encore un autre jour il va adouber un dictateur africain pour que la France puisse garder coûte que coûte sa mainmise économique sur ses ex-colonies africaines, au mépris de ses principes humanistes...

Honte à toi Chirac!

Partager cet article

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Editoriaux
commenter cet article

commentaires