Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

13 septembre 2006 3 13 /09 /septembre /2006 00:21

Il y a deux ans, lors de l’ouverture du capital d’EDF-GDF, Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac, respectivement ministre des Finances et Président de la République, nous assuraient que ces deux entreprises publiques ne seraient jamais privatisées, et que l’on pouvait ainsi dormir tranquille. Mais nous le savons bien, un homme politique honnête et fidèle à sa parole c’est aussi rare qu’un cycliste professionnel non dopé, et deux ans plus tard, prenant prétexte d’une tentative d’OPA « hostile » sur Suez, ils prirent position pour une fusion entre cette entreprise et GDF où la participation de l’Etat dans leur futur capital serai devenue minoritaire ! GDF est donc promis à être privatisé… et dans quel intérêt pour celui des français ? Aucun bien sûr ! On laisse se constituer un monopole privé qui pourra faire payer le gaz au prix qu’il voudra, et qui ne se gênera pas pour l’augmenter, puisque son intérêt, faut-il le rappeler, c’est de faire des bénéfices et rien d’autre ! Les pauvres pourront alors mourir de froid… ou alors arrêter de se soigner ou de manger, ce qui reviendra au même ! Voilà la modernité, et arrêtons d’invoquer cet archaïsme de l’intérêt général, hein monsieur Sarkozy ?!

 

Il n’y a aucune raison légitime pour privatiser GDF, mais c’est pas grave il faut cette privatisation coûte que coûte, vaille que vaille ! Les français ne sont pas d’accord ? On s’en fout, on s’intéressera à leur cas pendant les élections ! Les syndicats ne sont pas d’accord ? On s’en fout, on les liquidera bientôt ! Les députés de l’opposition ne sont pas d’accord ? On s’en fout, ils servent à rien ! Même nos députés ne sont pas d’accord ? Eh bien qu’on les soudoie, qu’on les menace !

 

Et est arrivé cette affaire d’amendements ! 140 000 amendements déposés par les députés de l’opposition (45 000 pour le PS, 95 000 pour le PC) ! Un record sous la Ve République ! Jean-Louis Debré, Président de l’Assemblée Nationale et fanatique chiraquien, a donc eu la bonne idée d’une mise en scène : on voit le pauvre chien battu sur son perchoir avec cet incroyable tas de feuilles où sont censés être retranscrit les 140 000 amendements ! (Censés car en réalité ce n’est rien que des feuilles blanches…) Et il en rajoute : « Mon Dieu, l’institution parlementaire est paralysée », « Il faudrait huit ans pour faire voter tous ces amendements », à peine n’a-t-il pas rajouté qu’il allait demander à Chirac de décréter l’état de siège, que les chars russes menaçaient à nouveau d’entrer dans Paris pour soutenir leurs camarades bolcheviques français…

 

Certes 140 000 amendements c’est beaucoup et démesuré en temps normal, dans une démocratie normale, un Parlement NORMAL ! Mais ce serait oublié le mépris affiché par la Constitution et les gouvernants successifs pour l’institution parlementaire, ramené à être une simple chambre d’enregistrement. Les députés n’ont plus aucune initiative, ils sont là pour faire beau et légitimer l’action de l’exécutif. Le gouvernement devrait avoir peur des députés, mais c’est le contraire qui se produit. Et l’opposition qui ne compte pas ou presque dans la « représentation nationale »  a de faible moyen pour se faire entendre, et il faut bien qu’elle en arrive à cette extrémité-là. Villepin, quant à lui, « veux croire que l'opposition ne prendra pas le risque de faire obstruction » et les encourage à « défendre ses positions de façon constructive ». En clair, la gauche, cause toujours et nous emmerde pas !

 

Ce qu’appelle Villepin « obstruction » c’est tout simplement le fait d’utiliser pour l’opposition son droit d’amendement ! Quelle belle vision de la démocratie alors que ses acolytes ne respectent même pas leur parole donnée, alors qu’il ne trouve rien à redire au 49-3, qui est certes légale, mais complètement anti-démocratique ! Que peut bien faire d’autre la gauche que de mettre des bâtons dans les roues (et ce de manière purement légale !) d’un gouvernement qui s’apprête à prendre une nouvelle mesure dangereuse pour les français ?! Que peut bien faire d’autre la gauche que de faire traîner le « débat » à l’Assemblée Nationale pour pousser les français à s’y intéresser ?! La gauche est fidèle à ses valeurs, la gauche est responsable et la gauche n’a pas à être gênée pour cela…


Publié initialement pour Libertés

Partager cet article

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Editoriaux
commenter cet article

commentaires

Eric Mouchet 13/09/2006 17:16

http://web.mac.com/ericmouchet/iWeb/Site%20Perso/Blog/E2C0EA64-6C33-44B2-8E4C-1E4CDA52EE44.html

E.M. 13/09/2006 17:14

Le peuple n’a que ce qu’il mérite !
http://web.mac.com/ericmouchet/iWeb/Site%20Perso/Blog/E2C0EA64-6C33-44B2-8E4C-1E4CDA52EE44.html