Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

16 octobre 2006 1 16 /10 /octobre /2006 14:05

Les islamistes sont là, ou même déjà là comme l’évoquait le titre d’un livre paru il y a quelques années. Ils sont là, avec la complicité, inconsciente ou pas, des « islamistes modérés », des religieux modérés, à vouloir nous interdire de critiquer et de caricaturer leur religion et  à accuser d’ « islamophobie » (sous-entendu de racisme) tout ceux qui s’y prêterai. Et le but ultime de ces islamistes est d’imposer leur foutu charia, la « loi islamique », véritablement issue de mentalités d’un autre temps. La charia, tout un programme : légalisation de l’esclavage, discrimination et légalisation de faire la guerre aux non-musulmans, opposition à la démocratie, femmes soumises aux hommes, peine de mort pour les homosexuels, pour les femmes adultères et pour ceux qui quitteraient l’Islam, mutilation corporelle imposée aux voleurs, etc. . Moi, je ne consentirai jamais à sacrifier ma liberté. Je ne consentirai jamais à tolérer ces barbares qui se cachent même derrière un soit disant « islam modéré ». Les musulmans sont pour la plupart des  « modérés »,  et heureusement d’ailleurs ! Mais l’Islam qu’entend représenter le CFCM, Tariq Ramadan et l’UOIF n’est en aucun cas un islam modéré. Ils sont, même sans le vouloir, les plus grands soutiens des plus fervents islamistes, qui vont jusqu’à commettre des odieux attentats contre des innocents, et à menacer de mort tous ceux qui émettent une critique vis-à-vis de l’Islam. Ils sont mêmes incapables de nous dire en quoi l’Islam se différencie de l’islamisme. « L’islamisme, ça n’a rien à voir avec l’Islam ! », s’acharne à répéter Dalil Boubakeur, président du CFCM. Mais qu’ils nous disent alors POURQUOI ! On est prêt à l’écouter, nous les amis de la liberté, nous n’entendrons jamais couper la parole à personne ! Parlez monsieur Boubakeur ! Dites nous tout !

 

Mais c’est vrai qu’il faudrait éviter de parler du Coran, qui est une véritable boite de Pandore pour tous ceux qui essaient de nous faire croire que l’Islam est une religion d’amour et de tolérance ! Ce que ne voudra jamais dire Boubakeur, c’est que l’islamisme puise sa source dans l’Islam même ! Le Coran est truffé de sourates haineuses, et que dire des hadiths et de la Charia ! Tous les musulmans de bonne foi ont fort intérêt à enfin clarifier tous les fondements de leur religion, sous peine de se voir éternellement reproché le caractère haineux et rétrograde de l’Islam !

 

Si nous critiquons l’Islam, c’est quand même que nous avons de bonnes raisons ! Toutes les critiques faites à l’Islam devraient être interprétés pour les musulmans comme un appel à la rénovation de l’Islam, comme une volonté de pousser l’Islam vers les Lumières plutôt que de le laisser chez les obscurantistes ! Les critiques sont constructives, elles n’ont aucun but de haine. Ceux qui ont inventé le concept d’ « islamophobie » l’ont fait pour empêcher justement que l’on traite des failles de l’Islam par un amalgame honteux entre critique et haine. Ceux qui refusent la critique ne sont pas des modérés. Ceux qui entendent lutter contre l’islamophobie par le rétablissement du délit de blasphème sont les plus grands amis des islamistes ! Dalil Boubakeur, Mouloud Aounit, Jean-Marc Roubaud, Eric Raoult et Jean Bauberot sont les idiots utiles de l’islamisme, n’ayons pas peur de le dire ! Ils font le jeu de tous ceux qui entendent imposer aux musulmans et à l’ensemble de la planète l’Islam le plus « pur », le plus radical, celui des origines !

 

Ne plus pouvoir émettre la moindre critique sur l’Islam serai la pire des choses qui pourraient arriver aux musulmans qui entendent s’affranchir de ses codes les plus archaïques. Musulmans, ne tombez pas dans ce piège ! « Droits-de-lhommiste » et « tolérants », ne tombez pas non plus dans ce piège ! N’ayons aucune tolérance pour l’intolérance ! Ce n’est pas les musulmans et la paix civile que vous défendez, mais les seuls islamistes !

 

Les exemples de cette escalade obscurantiste sont chaque jour plus nombreux. Dernièrement, c’est un professeur de philosophie, Robert Redeker, auteur d’un pamphlet contre l’Islam, qui est sous le coup d’une fatwa qui le condamne à mort ! Il doit vivre caché, dans une République qui entend pourtant garantir la liberté d’expression ! Et cette République, à travers ses élus, ses citoyens, devraient être entièrement solidaires avec ce professeur, non pas forcément pour ce qu’il a dit, mais pour son droit à s’exprimer librement ! Mais non, aucun mot du Président la République, aucun mot du Ministre de l’Intérieur et de celle qui entend briguer l’Elysée l’année prochaine. Pire, le ministre de l’Education condamne le fait que Redeker a manqué à son devoir de réserve ! Pire, un candidat socialiste laïque déclare que les propos de Redeker sont de la provocation ! Pire, un soi-disant spécialiste de la laïcité, Jean Bauberot, crache sa haine du professeur ! Pire encore, une organisation prétendue anti-raciste, qui met sur le même plan ses propos et les menaces de mort ( !) entend poursuivre en justice ce même professeur pour incitation à la haine raciale ! Robert Redeker n’a fait qu’user de sa liberté d’expression, mais on va bientôt le considérer comme un criminel ! Scandaleux ! Quelle provocation ?! Quelle haine ?! Les islamistes ne sont-ils pas les plus grands haineux, les plus grands provocateurs ?!

On pourrait rappeler encore plein d’autres exemples: on commencera bien évidemment par la menace terroriste, que la politique suicidaire de Bush amplifie de jour en jour, mais aussi par les attaques portés à ceux qui osent se dresser devant la barbarie. Theo Van Gogh, pour avoir réalisé un film critiquant la situation des femmes dans les régimes islamiques, a été lâchement assassiné. Ayaan Hirsi Ali, qui avait collaboré à ce film, et qui a publiquement reniée sa foi, est quant à elle toujours menacée de mort. En 1988, déjà, Salman Rushdie, pour avoir écrit ses Versets Sataniques, qui faisaient un portrait sans concession du « prophète » Mahomet, avait lui aussi fait l’objet d’une fatwa qui le condamnait à mort. Il y a moins d’un an, tout le monde s’en souvient, 12 malheureuses caricatures provoquaient l’ire des islamistes. On peut aussi traiter de cette pièce de Voltaire, Mahomet ou le Fanatisme, qui avait fait l’objet il y a plus d’un an d’une demande d’interdiction en justice de la part d’organisations musulmanes, soit disant modérées. Plus récemment, on rappellera l’annulation d’un opéra de Mozart pour ne pas provoquer les foudres des islamistes, et aussi l’autocensure d’un musée londonien pour ne pas choquer les populations musulmanes !

Ce que l’on remarque, c’est qu’en parallèle des intimidations de fanatiques, des organisations musulmanes dites « modérés » (et même des organisations anti-racistes, en l’occurrence le Mrap de Mouloud Aounit) s’aventure eux aussi sur la voie de la censure islamique ! Selon ces organisations, toute critique de l’Islam est une provocation, un acte haineux et raciste envers les musulmans, et il faut donc tout simplement l’interdire ! Charlie Hebdo, qui avait publié les 12 fameuses caricatures de Mahomet, se voit aujourd’hui traîné devant les tribunaux par la Mosquée de Paris, l'UOIF et la Ligue islamique mondiale, pour incitation à la haine raciale !

Les intimidations ne sont malheureusement pas tout. Ces fanatiques cherche à imposer petit à petit leur vision de la société : combat pour l’abandon de la mixité (ouverture de piscines à certaines heures exclusivement aux femmes, pression sur le personnel médical pour réserver l’auscultation des femmes musulmanes par les seules femmes), combat pour créer une communauté musulmane fermée, bafouant la laïcité (exigence d'un traitement diététique particulier des enfants musulmans dans les cantines, combat pour autoriser le port du voile à l'école, combat pour créer des lycées et facultés musulmanes, combat pour permettre la construction des mosquées avec les deniers de l’Etat, légitimation des « sciences islamiques »), etc.

 

Sur la plupart de ces attaques, la « République » française actuelle cède. Les Jean Glavany, Bertrand Delanoë, Martine Aubry et Nicolas Sarkozy, pour ne citer qu’eux, ont donc choisi la voie clientéliste islamique plutôt que celle de la laïcité… Jaurès et De Gaulle doivent se retourner dans leur tombe !

 

Que des lâches ! Au lieu de poser la laïcité comme le moyen de se défendre contre toutes les attaques obscurantistes et communautaristes, on la vide de son contenu, et on cède !

 

Robert Redeker nous demande alors, dans sa fameuse tribune, que faire, nous le monde libre, face aux intimidations islamistes ?

 

Eh bien tout simplement vivre ! Vivre libre ! Vivre selon les principes laïques qui fondent notre vivre ensemble ! Céder à la moindre demande communautariste ou obscurantiste, céder à la moindre intimidation islamiste est plus qu’une preuve de faiblesse, c’est l’abandon pure et simple de sa liberté ! Nous devons continuons à écrire, à critiquer, à caricaturer, à jouer et à exposer contre vents et marées. La terreur ne doit pas l’emporter sur notre raison. Nous ne devons pas changer nos habitudes pour des terroristes. Nous ne devons rien changer, absolument rien. Notre liberté n’est pas négociable, que les terroristes le sachent. Face à ceux qui utilisent la force pour imposer leur « idéologie », nous ne pouvons que RESISTER ! Céder le moindre millimètre par peur, par la moindre politique de l’  « appeasement », c’est une capitulation avant l’heure. Avant la défaite militaire de 1940, il y a eu Munich en 1938. On sait où nous mènent les politiques de marchandage de notre liberté. Notre liberté n’est pas à vendre. Notre liberté n’a pas de prix, elle n’est pas une vulgaire marchandise.

 

En outre, notre liberté n’est jamais acquise. La liberté est originellement abstraite. C’est à l’homme de construire et de conquérir sa liberté. Il n’est pas tout de se dire libre, il faut l’être et avoir un comportement comme tel ! Etre libre, c’est vivre et vivre c’est être libre. Comme disait Sartre, « l’homme est condamné à être libre ». La liberté n’est limitée que par elle-même. La liberté d’un individu ne doit pas ainsi servir à anéantir celles des autres. La liberté n'est pas non plus un sac à ordures, où on y jette tout et n'importe quoi. Responsabilité, justice, humanisme. Voilà les justes limites. Mais vivre esclave des états d’âmes de tyrans, ça ce n’est pas vivre. Il vaut mieux mourir libre que vivre esclave. Il vaut mieux mourir debout que vivre couché. Dites toujours ce que vous avez à dire, faites toujours ce que vous avez à faire, même si cela peut vous risquer la vie. En clair, déclarons leur : « Nous n’avons que foutre de vos menaces. Si vous voulez tuer notre liberté, vous devrez nous tuer physiquement ». Si en France nous sommes 60 millions à leur faire passer ce message là, ce seront eux qui auront peur, et plus nous. Ils voudraient tuer notre liberté, mais ce sera notre liberté, notre volonté farouche de vivre libre qui les tuera !

 

L’offensive islamiste est générale. Je réclame donc votre mobilisation générale !


Publié pour la première fois le 9 octobre 2006

Partager cet article

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Editoriaux
commenter cet article

commentaires

jmfayard 11/10/2006 20:37

Ne mélangez pas tout, vous n'êtes pas pour la souveraineté populaire, vous êtes pour la souveraineté nationale.Sinon, vous trouveriez comme moi anormal qu'un texte approuvé par 16 pays sur 18 et surtout approuvé par une majorité des européens qui se sont exprimés soit rejeté sous prétexte que dans une des régions de l'Union européenne, le NON l'emporte de quelques pourcents, et que ceci serait une raison suffisante pour que tous les autres citoyens qui ne se sont pas encore exprimés n'aient plus le droit de le faire.Cf le tableau ci-dessous :



Résultats des consultations sur le Traité établissant une Constitution pour l'Europe


Pays Pour Contre Blancs et nuls


Espagne
10 804 464
2 428 409
849 093


France
12 808 270
15 449 508
730 522


Pays-Bas
2 940 730
4 705 675
5871


Luxembourg
109 494
84 221
5894


Europe (Total sur les 4 pays)
26 662 958 (52,30%)
22 667 823 (44,46%)
1 644 290 (3,22%)










jmfayard 11/10/2006 10:30

Je m'excuse du hors sujet, mais attiré par votre message sur le site de la lettre volee, je tombe sur votre site.Un coup d'oeil dans la colonne de gauche et quelquechose me frappe : "Tiens, encore un nonniste de gauche qui trouve que le site "oberservatoiredeleurope" tenus par les villiéristes et les fachos du groupe "Indépendance et démocratie" du parlement européen est une source fiable et proche de sa sensibilité sur l'Europe."Jospin avait tort, tous les NON ne sont pas "incompatibles". Il y a une certaine alliance effective "rouge et brune" chez ceux qui ont voté NON par social-nationalisme, de Philippe de Villiers à l'ancienne direction Cassen-Nikonoff d'ATTAC en passant par Pasqua, Chevènement et le PCF.Bien sur, loin de moi l'idée d'amalger à cette alliance un peu étrange mais assez classique dans l'Histoire[1] à ceux qui ont voté NON pour des raisons totalement opposées comme la minorité des verts ou des socialistes tels Arnaud Montebourg.[1] cf la deuxième partie de cet article :http://lipietz.net/breve.php3?id_breve=15

le Citoyen ThimÚle 11/10/2006 16:20

Il n'y a pas d'alliance "rouge et brune". Mais c'est certains, nous avons en commun une notion étrangère à beaucoup de politiques en France: la souveraineté populaire!Si j'ai mis l'observatoire de l'europe en lien, c'est que ce site s'évertue à défendre cette souveraineté contre l'Europe actuelle qui l'a spoilie.Ca ne veut pas pour autant dire que je suis à 100% d'accord avec ce qui y est énoncé. Et encore moins avec les idées villiéristes!