Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

30 novembre 2006 4 30 /11 /novembre /2006 23:02
J'ai trouvé ça dans "Le Canard enchaîné", ce matin.

C'est une pub de l'ANPE, qui a été publiée dans "Courrier cadres".

Ca montre un paresseux qui se casse la gueule de la branche à laquelle il était accroché - pour son roupillon.

Ca dit: "Nous avons satisfait 87,6 % des offres d'emploi qui nous ont été confiées".

Ca dit aussi, de façon à peine plus subliminale, que les chômeurs sont des branleurs.

Des parasites, comme des morpions cramponnés aux parties (communes) de la société.

Pendant que le travailleur trime, le chômeur se tripote la nouille aux frais du contribuable: nous.

Tel est, en résumé, le message que cette pub nous délivre.

C'est ainsi qu'"on" (suivez mon regard) installe, tranquillement, l'idée que les chômeurs sont des pique-assiettes - et non des victimes du hachoir à salariés connu sous le joli nom de libéralisme.

Vous allez me dire: c'est pas nouveau.

Ca fait des années que ça dure.

Exact.

Mais quand c'est l'ANPE qui le dit, plutôt que "Le Point", et de façon aussi radicalement lapidaire, c'est, comment dire?

Plus gerbant, si possible, qu'à l'accoutumée.

C'est un "créatif" de l'agence TBWA qui a eu l'idée géniale de cette pub honteuse, rapporte "Le Canard".

Quand je dis qu'il a eu l'idée, je me comprends: j'ai plutôt l'impression qu'il a juste pompé, sans trop se fouler, ce qu'on lit semaine après semaine dans la presse qui ment.

Il a juste voulu répéter aux chômeurs ce que des journaleux à deux balles leur crachent à longueur de temps: sortez-vous donc les doigts du cul, salopards d'assistés.

Interrogé sur cette merveilleuse trouvaille par "Le Canard", un "dirigeant de l'agence TBWA" avance, rapporte l'hebdomadaire, cet "argument gêné": c'est du second degré.

"Il s'agissait", en réalité, "de "tordre le cou aux caricatures" et de montrer que les chômeurs ne sont "(pas) paresseux""...

Ces mecs sont très forts, hein?

Pour mieux nous rassurer sur l'intégrité des chômeurs, ils nous les présentent comme des foutues feignasses.

C'est pas con, remarquez: ça met un peu d'humour, gros clin d'oeil, dans un monde compliqué.

Si je vous dis que les pubards sont des connards, par exemple?

J'espère que vous comprenez qu'il s'agit en réalité, bien évidemment, de vous convaincre que les pubards ne sont pas des connards?

De tordre le cou aux caricatures?

(Mais j'aimerais quand même savoir combien ils ont touché, pour cette amusante campagne.

Histoire de continuer à rigoler - avec les branleurs qui attendent fiévreusement leur allocation, entre deux petits sommes...)


Partager cet article

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Economie & Social
commenter cet article

commentaires

E.M. 03/12/2006 00:14

Moi non plus je n'ai pas de doute mais j'aime bien le faire râler un peu.
Alors s'il passe par là...
Au fait, son surnom est "Monsieur 0,94%" car c'est le score qu'il a fait aux dernières élections législatives (MDR).

le Citoyen ThimÚle 03/12/2006 02:36

Oh là ! Eh bien je crois que c'est un surnom qu'il ne doit pas trop apprécier ! :)

E.M. 02/12/2006 15:07

Bien vu Thimèle !
On pourrait demander à J.Heurtault, ce qu'il en pense ! Il est cadre à l'ANPE ! Attention il a souvent des propos limite "facho" ! Vous connaissez ?
http://www.propositions-audacieuses.net/

le Citoyen ThimÚle 02/12/2006 18:28

Oui je connais un peu ce site et son auteur !Alors lui demander ce qu'il en pense pourquoi pas ! Mais je sais qu'il est contre le fait de payer des gens à rien faire... Donc moi je n'ai pas vraiment de doute sur ce qu'il pense :)