Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

22 décembre 2006 5 22 /12 /décembre /2006 22:31
Par Geneviève Blache


"Un peuple est libre quand il ne peut être opprimé ni conquis, égal quand il est souverain, juste quand il est réglé par des lois."
Saint-Just

N’a-t-on pas le droit de rester fidèle à notre culture ?

La France n’a jamais été de culture anglo-saxonne, est-ce une faute ? A l’école, nous avons appris que mes ancêtres étaient des Gaulois, et que nous étions essentiellement de culture gréco-romaine.

Aujourd’hui, dans l’empire américano-européen, toutes les nations doivent être nivelées afin de construire l’Europe intégrée... alors fi de nos us et coutumes... l’UE remplace l’URSS, le goulag en moins... c’est déjà un progrès !

Notre langue est le français, elle est assez riche pour que l’on y trouve les mots nécessaires à l’expression de nos pensées ou sentiments. Pourtant, quand nous lisons la presse, il faut traduire un sabir anglo-américain, nouvelle langue incompréhensible de la pensée globale.

Il faudrait que notre droit romain devienne droit anglo-saxon... il paraitrait qu’il serait le meilleur !

Il faudrait que notre modèle politique devienne le bipartisme anglo-saxon... il paraitrait qu’il est le meilleur ! Nous ne savons pas l’appliquer, nous l’avons transformé en régime des partis, avec une loi sur leur financement qui est inique. Si nous voulons instaurer le bipartisme dans notre vie politique, il faut tout changer, (y compris le mode électoral), ainsi, il est antidémocratique, contrairement à ce qui se passe dans les pays anglo-saxons.

Et tout à l’avenant !

Toute la journée, j’entends : en Amérique on fait... en Angleterre on dit...

Plus de service public à la française... plus de conquête sociale... le bonheur dans l’avenir c’est forcément le libre échange, que l’on nomme à tort libéralisme, dont plus personne ne sait ce que ce terme englobe tant il est galvaudé !

Mais sait-on que les « vrais » libéraux ont expliqué, et ce n’est pas d’aujourd’hui, que le libéralisme ne pouvait exister qu’entre pays de même niveau économique, et que le mondialisme qui a toujours existé, doit être régulé, que les nations doivent s’en défendre.

Ne voit-on pas que le pays réputé comme le plus libéral sur le plan de l’économie, les États-Unis, sait se protéger, à juste titre, du libre échangisme, qu’il prône pour les autres !

Nos usines ferment leur porte et on nous dit que l’on n’y peut rien, c’est la mondialisation, c’est inéluctable, il faut l’admettre, on ne peut y échapper !

Nous devons devenir un peuple d’ingénieurs ou d’employés de services pour ceux qui ne peuvent plus se servir... car, là, il ne peut y avoir de délocalisation !

Pourquoi est-on si certains que dans les autres pays du monde on ne peut voir l’émergence d’ingénieurs ? Et puis les services, est-ce tout ce que dans l’avenir nous sommes capables de faire... et comment servir des citoyens qui n’auront plus les moyens de rémunérer ces services puisque nous ne savons plus protéger notre outil de production et nos emplois ?

Alors je dis au peuple, vous allez devoir voter, alors redressez-vous, réveillez-vous, révoltez-vous !

 

Decap' Actu

Partager cet article

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Combat Républicain
commenter cet article

commentaires

el diablo 27/12/2006 10:00

J'approuve globalement les propos de Geneviève Blache. Cette dame peut-elle me dire quel bulletin de vote elle utilisera à la présidentielle? Moi, à part l'abstention (du moins au premier tour) je ne sais pas quel vote émettre (peut-être que le temps qui reste me permettra de revoir mon point de vue d'autant que toutes les candidatures ne sont pas encore connues.)

le Citoyen ThimÚle 27/12/2006 22:11

Geneviève Blache a certainement autant de mal que vous à trouver quelqu'un pour qui voter. (et on ne peut pas lui faire ce reproche... )