Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

27 décembre 2006 3 27 /12 /décembre /2006 23:40

Jean-Michel Hureau : "Pourquoi je suis candidat"

Ah, pourtant, je m’étais bien promis, quand j’ai décidé de passer du rôle de spectateur à celui d’acteur en politique, de ne jamais briguer aucun mandat. Mais devant la kyrielle de candidatures à ce jour, une quarantaine, je me suis dit pourquoi pas moi. Et ceci, d’autant plus, qu’il existe un rassemblement qui peine à se rassembler et qui a du mal à en trouver un.

Voici donc, en quelques mots, les avantages que pourrait représenter ma candidature :

- En premier lieu, je suis totalement inconnu. Il n’est donc pas possible de m’attacher à une quelconque formation politique, de m’opposer des déclarations que j’aurais faites à la télévision ou dans les journaux puisqu’il n’y en a pas.

- Ensuite, je n’ai aucune idée. D’aucuns me diront que je plagie Ségolène Royal. Non. C’est tout à fait différent puisque je me tais, alors qu’elle, quand elle parle raconte des idioties.

- Par ailleurs, je n’ai strictement aucune expérience politique, ce qui revêt l’énorme avantage de convaincre facilement les électeurs que je ne pourrai que faire de la politique autrement.

- De plus, comme je n’ai jamais eu de responsabilités, on ne peut pas m’imputer d’erreurs, de magouilles, de détournements de fonds, d’alliances politiques contre nature ou autres gamelles de ce genre.

- Mon absence totale d’idéologie est un atout supplémentaire pour un large rassemblement puisque je ne peux, dans ces conditions, déplaire à personne à part, bien sûr, quelques mauvais coucheurs qui trouveront toujours quelque chose à redire.

- Je n’ai absolument aucun aspect médiatique, je suis laid, je n’ai pas un joli sourire et je ne cherche pas à séduire, ce qui pourrait s’avérer déterminant pour les quelques 20 %, au moins, d’abstentionnistes qui en ont par-dessus les cheveux des politiques traditionnels.

- Je n’ai pas fait Sciences-Po, HEC, Normale sup ou l’ENA et je n’ai jamais été nommé à aucune responsabilité au niveau de l’Etat.

Dans ces conditions, je me sens parfaitement indiqué pour porter les couleurs de l’Alternative unitaire car l’ensemble des porte-paroles de ce rassemblement saura bien expliquer l’inutilité du premier Président de la VIme République. Il conviendra, par contre, de bien choisir, le ou la Premier ministre.

 

Revue Républicaine

Partager cet article

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Elections 2007
commenter cet article

commentaires