Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

28 décembre 2006 4 28 /12 /décembre /2006 23:31
Par Le Yéti


Ils ont commencé par gueuler quand Médecins du monde s’est avisé de distribuer des tentes aux SDF, en décembre 2005. "Contre-productif !", a braillé la ministre de la "Cohésion sociale"(sic).

Ensuite, ils ont tout fait pour les virer du centre de Paris parce qu’ils faisaient taches dans leur camping sauvage en face de leur "plage" ou sous leurs fenêtres.

Enfin, en cette fin d’année, ils y vont de leurs sournoiseries habituelles pour tenter de discréditer une association de bénévoles, les Enfants de Don Quichotte, qui vient d’attirer de façon spectaculaire l’attention du grand public et des pouvoirs du même nom sur le sort des sans logis.

Comme on le voit, les dégueulasses ne sont pas forcément les pouilleux, ni ceux de la photo !

La presse, d’abord. Voici la dernière question d’une interview par Libération d’Augustin Legrand, comédien et fondateur des Enfants de Don Quichotte : "Ce mouvement n’est-il pas aussi un moyen de cultiver votre notoriété ?" Sans commentaire.

Mais les lecteurs de ces médias ne sont pas en reste :

"La démagogie me semble être la qualification appropriée à donner à l’action de DON QUICHOTTE. Sous couvert de bonne action, le but est éminament POLITIQUE," clame une certaine Yvette à la suite d’un article du Nouvel Observateur sur le sujet.

Autres exemples, toujours pris dans les commentaires des lecteurs de gauche du Nouvel Obs : "Ça sent le gauchiste formaté" (Manu), "Tout n’est que verbiage bobo ou foutage de merde volontaire en utilisant les sdf comme otages !" (Patrick), "Assister les gens c’est pas leur rendre service?" (Claude).

N’en jetez plus, ces salauds sont à vomir.

Heureusement qu’il nous reste les zélées "zélites" pour modérer les ardeurs vengeresses de la plèbe de basse terre :

Ministre de l’Intérieur depuis mai 2002 (avec un petit break de huit mois comme ministre de l’Économie et des finances), Nicolas Sarkozy, constate (enfin !!!) que "plusieurs dizaines de milliers de nos compatriotes sont sans abri", promet qu’il n’y aura plus le moindre SDF sous deux ans (ça ne mange pas de pain, Sarkozy fait une promesse par obstacle rencontré), et confie à son "médiateur" favori, Arno Klarsfeld, le soin "de poser tout d’abord un diagnostic complet sur la situation des sans-abri dans notre pays", puis d’"examiner les moyens concrets et l’organisation institutionnelle nécessaires à l’adaptation de notre offre d’hébergement aux besoins".

Lequel Arno, au bout d’une seule petite demi-journée d’étude, claironne qu’il est "d’accord avec l’esprit de la charte" des Enfants de Don Quichotte, que cela lui "paraît raisonnable et faisable", que "tout ça a un coût (héhé, petite restriction préventive, tout de même !), mais ça ne devrait pas être exorbitant", et qu’au final ça va (bien sûr !) "dans le sens de ce qu’a proposé Sarkozy".

Purée, les peignées qu’ils se méritent, ces connards hypocrites !

Combien de temps vont-ils encore nous bouffer la vie ? Et je ne parle pas seulement des "zélites", mais aussi de tous les gogos obséquieux qui les suivent en multipliant les preuves de soumission à leur petit "ordre de merde".

Récapitulons : "dégueulasses", "salauds", "connards hypocrites", "gogos obséquieux", "ordre de merde".

J’assume totalement ces qualificatifs et constate qu’un fossé définitif s’est creusé entre eux et ma meute. Le but n’est plus de discuter, d’expliquer, de trouver je ne sais quel compromis...

...mais de tout faire pour les empêcher de nuire.

Point.

 

Bellaciao

Partager cet article

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Libertés - Sécurité & Justice
commenter cet article

commentaires