Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

23 janvier 2007 2 23 /01 /janvier /2007 13:51

Ségolène a réaffirmé la semaine dernière, lors d'une visite auprès du premier ministre luxembourgeois, sa position vis-à-vis du sort à réserver à la "Constitution" européenne rejetée par les français le 29 mai 2005.

Elle a déclaré qu'elle réinterrogera les français par référendum sur cette "Constitution" courant 2009. Là où c'est fort, c'est qu'elle ne souhaite pas que nous revotions sur le même texte, mais qu'en même temps il ne faut pas que nous pénalisions les pays européens (deux peuples à peine !) qui se sont prononcés pour l'adoption de la Constitution Giscard !

En clair, qu'est-ce que sera ce nouveau traité ? Juste un traité simplifié ! La partie III (qui n'avait pas besoin de Constitution pour exister) sera très certainement retirée mais tous les articles organisant de manière très anti-démocratique l'Union Européenne seront bien sûr conservés ! Et je ne vois pas comment elle pourrait y inclure un volet social ! On aurait une Constitution européenne différente rien pour que la France ?! Foutage de gueule !

Tout ce qu'elle veut, c'est que nous adoptions enfin cette "Constitution" que nous avions audieusement, criminellement refusée il y a de cela deux ans ! On a mal voté, eh bien que l'on revote ! On était trop con il y a deux ans, nous n'avions pas compris à quel point cette Constitution était merveilleuse ! Alors revotons ! Et bien entendu APPROUVONS !

Nous connaissons aussi la position de Sarkozy : elle est aussi attentoire à la souveraineté populaire, mais sa position a au moins le mérite d'être claire : vous ne savez voter correctement, eh bien nous allons revoter cette "Constitution" via le Parlement, où règne des gens doués de raison !

Ségolène, elle, essaie vraiment de nous faire gober que cette "Constitution" pourrait être améliorée, et que nous aurons bien sûr le dernier mot ! Alors que la seule solution est l'établissement d'une nouvelle constitution, véritablement démocratique et social, qui serait soumis à l'ensemble des européens par voie référendaire.

Nous savons maintenant à quoi nous en tenir : les deux favoris à l'élection présidentielle se foutent de notre gueule ! Eh bien agissons en conséquence !

Partager cet article

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Editoriaux
commenter cet article

commentaires

Franck 02/02/2007 23:32

Ni Sarkozy, Ni Royal, ni Le Pen, ni Bayrou, ni Laiguillier, ni Bové, ni Buffet, ni Voynet,....... Pfffff j'me croirais en train de chercher un plat équilibré à Mc Do... Quelle misère cette démocratie!!

jps 24/01/2007 21:56

ségolene propose un nouveau referendum ainsi si le traité modifié n'est pas convenable on pourra toujours le refuser alors que sarkozy  veut le faire voter par le parlement et de ce fait la parole au peuple sera refusé
arguments :http://poly-tics.over-blog.com/
amicalement

le Citoyen ThimÚle 25/01/2007 01:05

C'est vrai, mais demander une nouvelle fois l'avis du peuple français sur un texte qui ne sera que très légèrement modifié, c'est un peu se moquer de son premier vote...

France bonapartiste ( David Saforcada ) 24/01/2007 15:10

En se déclarant favorable à la souveraineté du Québec, Ségolène Royal semble avoir provoqué des remous au Canada mais aussi en France… Si l’on peut comprendre le sens de ses propos, en tant que francophone et ami du Québec, l’on peut par contre s’étonner du sens qu’elle donne maintenant à ses paroles…
 


 

« Comme dans toute démocratie, le peuple qui vote est souverain et libre et donc les Québécois décideront librement de leur destin le moment venu, s'ils en sont saisis », a déclaré Mme Royal, interrogée sur cette polémique sur Europe 1. Alors si elle est fidèle à cela pourquoi veut-elle imposer aux Français de revoter, en 2009, la constitution européenne ? Pourquoi ce qui serait bon et bien pour nos « cousins » ne serait-il pas bon pour nous ?
 


 

Alors loin de la polémique franco-canadienne, loin de la guerre des petites phrases entre la gauche et la droite, « de Gaulle a dit ceci, un autre cela, etc… », que nos candidats UMPS pensent d’abord aux décisions du peuple français mais surtout les respectent !
 


 

Alors, plagions un peu le général de Gaulle, crions en cœurs comme nous avons pu le faire le soir du 29 mai :  « vive
la France
libre ! »
 


 

David Saforcada
 

Secrétaire Général de France Bonapartiste.
 

le Citoyen ThimÚle 25/01/2007 00:54

C'est également ma pensée ! ;-)

Nathanael uhl 24/01/2007 12:12

http://renoverdanslafidelite.over-blog.com/article-5304305.html
Attention, ne touche pas à notre "Non" !