Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

4 février 2007 7 04 /02 /février /2007 23:13

« Il y a, en France, 1.865.000 Noirs » a pu déclarer fièrement il y a quelques jours Patrick Lozès, militant UDF mais surtout Président du groupuscule raciste, le CRAN, le Conseil Représentatif des Associations Noires de France.


D'où a-t-il eu ces chiffres ? D'un sondage, publié le 31 janvier, qu'il a commandé à la Sofres. C'est
la première fois depuis Vichy, et le comptage des Juifs pour l’objectif que l’on sait, qu'une enquête est menée dans le but de recenser en France le nombre de personnes appartenant à une soi-disante ethnie.

Cette enquête, pour Patrick Lozès, est une étape fondamentale dans l’objectif noble de combattre les discriminations. Mais la méthode employée est la plus détestable qui soit. Sous prétexte que trop de gens en France réduisent les gens à leur couleur de peau, ce qui crée des discriminations, il faudrait donc, pour le CRAN, que l’on en fasse de même pour combattre justement ces discriminations. Reconnaître l’existence des ethnies, des races, c’est justifier le racisme ! On ne peut absolument pas combattre le racisme en acceptant les « principes » qui font le racisme ! Il ne peut y avoir de discrimination qui soit positive ! Et ce n'est certainement pas en cherchant à stigmatiser les « Noirs » de France, que l'on va rendre ceux-ci égaux de ceux qui ne le sont pas !

Mais monsieur Patrick Lozès se moque bien de l'intégration des « Noirs » à la communauté nationale française. Ce qu'il veut, c'est l'apartheid. Ce qu’il veut, c’est que ces « Noirs » forment une communauté à part entière, qu’ils font sécession ! Mais sa vision ethniciste, dégradante de l’être humain, s’est-il demandé si tous les « Noirs » l’a partagé ? Pense-t-il sérieusement qu’ils réduisent tous leur identité à la couleur de leur peau ? Ne pense-t-il pas une seule seconde qu’ils aimeraient peut-être être considérés comme des français à part entière ? 

 

Et prétendant parler au nom de tous les « Noirs », il déclare: « Une chose est sûre : les Noirs feront la différence dans l'isoloir en 2007, les politiques doivent entendre leur voix. Je n'oublie pas que seulement 200.000 voix séparaient Lionel Jospin de Jean-Marie Le Pen le 21 avril 2002. Il y a, en France, 1.865.000 Noirs. » Pour lui, les choses sont donc claires : les « Noirs » forment une communauté homogène, qui ont tous les mêmes intérêts et les mêmes pensées. Les « Noirs », c’est certain, voteront les yeux fermés pour le candidat que leur aura désigné Patrick Lozès (très certainement Stéphane Pocrain), qui, en tant que « Noir », sait ce qui est bon pour TOUS les « Noirs » !

 

Réduire les individus à leur couleur de peau est la plus dégradante des méthodes. Elles sont d’autant dégueulasses que le CRAN est un groupuscule avide de pouvoir. Le CRAN veut devenir les leaders du communautarisme « Noir » en France. Diviser pour mieux régner, c’est bien connu ! D’ailleurs, Patrick Lozès aimerait, à la manière libanaise, qu’il y ait un quota réservé de « Noirs » dans le gouvernement français !

 

Quoique vous soyez, quoique vous vous sentiez être, vous ne serez plus défini que par votre apparence, par votre origine géographique, par votre patronyme ! Voilà le message que veulent nous passer ces ethnicistes, qui sont, n’ayons pas peur des mots, dans le cas de la couleur de peau, de bien beaux racistes ! Et quand je vois certains d’entre eux critiquer Georges Frêche pour ce qu’il a dit sur l’Equipe de France de football, je me dis que c’est bien l’hôpital qui se fout de la charité !

 

L’universalisme républicain est le seul des principes à même de combattre ces racismes, ces ethnicismes, parce que lui les combat à la source ! L’universalisme républicain, la laïcité, cherchent à rassembler les individus par-delà toutes leurs différences. Chaque homme est unique, chaque homme ne ressemble à aucun autre. Mais chaque homme sait que l’autre fait partie, par-delà ses différences, de la même et grande famille, l’humanité. Il faut rassembler, et non exalter ces différences basées sur des critères rétrogrades !

 

Je refuse d’être traité de « blanc » par le CRAN et je refuse d’être traité de « flamand » par quelques ethnicistes européens ou régionalistes! Et je refuserai toujours qu’il en soit de même pour les autres, qu’ils soient déclarés « blancs », « noirs » ou « jaunes » ! Je ne suis juste que français, par affection, et citoyen du monde, par humanité. Et tous les hommes sont mes frères, toutes les femmes sont mes sœurs ! Et cette Nation que l’on nomme France, elle se doit d’accueillir et de traiter fièrement tous ceux qui veulent y appartenir, peu importe qu’ils soient d’ici ou d’ailleurs…

 

 

A voir aussi : La "lettre ouverte à M. Lozès, président du CRAN" du Citoyen Geoffrey

Partager cet article

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Editoriaux
commenter cet article

commentaires

Erneste 15/02/2007 17:57

Patrick Lozès, président du CRAN, a parfaitement réussi son plan média.  Pour bien comprendre les choses, à la clef de tout ceci, il y a, d\\\'une part, le bouquin de Patrick Lozès sur les Noirs sorti début février en librairie et les prochaines échéances électorales.
Acte 1 : Le 31 janvier 2007, le dîner mondain/annuel du CRAN (250 euros/personne où très peu de Noirs furent présents. Et pour cause !) a eu lieu dans un Luxueux restaurant de Saint Cloud. Véritable flop médiatique car en dehors de 3 lignes dans le monde aucun journal n\\\'en a parlé. 
Acte 2 : coup de poker, véritable branlant d’As pour Patrick Lozès : le sondage Cran./SOFRES sur les Noirs ! A l’unanimité, les médias ont repris et commenté abondamment le sondage Cran/SOFRES.
Acte 3 : une fois les médias mobilisés sur le sondage Le Cran/SOFRES et son nom abondamment évoqué à la radio, à la télé et dans les journaux, Patrick Lozès en profite pour faire la promo de son livre qui vient de sortir en librairie. Naturellement, cet opus parle des "Noirs de France"  qui est en réalité son fond de commerce fort lucratif !  Comme si Patrick Lozès  connaissait le bas peuple noir et comme s\\\'il s’était rendu une seule fois à Clichy-sous-Bois ou au Val Fourré !
 Acte 4 :   Dans le sondage CRAN/SOFRES, Patrick Lozès  réclame 8 % de députés Noirs et de ministres noirs ! Nous y voilà car en vérité, c\\\'est tout ce qui l\\\'intéresse et absolument pas les offenses faites aux Noirs.  Candidat malheureux aux dernières élections législatives dans le 4è arrondissement de Paris, il espère que son gros coup de com sensibilisera les politiques et lui permettra d\\\'obtenir un strapontin à l\\\'Assemblée ou dans le Gouvernement.
 Si toutes ces manoeuvres  ne s’apparentent pas à une instrumentalisation forcenée des Noirs et de leurs malheurs par Patrick Lozès, alors qu’est-ce que c’est ?
 Au fait, un sondage TNS/SOFRES coûte une fortune alors qui a payé ce sondage ? Certainement pas le CRAN, petite association sans envergure et sans le sous, alors qui ? Qui a intérêt à ce que la population noire soit dénombrée ? Et surtout dans quel but ? Qui a voulu ouvrir cette boîte de Pandore ?
 

le Citoyen ThimÚle 16/02/2007 23:35

Patrick Lozès veut une place en politique, et il joue sur sa seule couleur de peau pour cela. Il culpabilise tous les grands aristocrates "blancs", et on peut très bien supposer qu'il utilise la chantage pour obtenir ce qu'il veut. Et pui il a des alliés objectifs dans ce communautarisme. Qui dit que l'UMP n'a rien à voir là-dedans? Ce sondage aurait été mal vue s'il venait de l'UMP. Mais venant d'une association "noire", on n'aurait pas pu pensé à mal ! En tout cas les communautaristes de l'UMP n'en demandaient pas mieux...

christophe CAVAILLES 05/02/2007 14:14

Pour un autre point de vu politique voir le blog :
http://www.christophecavailles.net
 
° )

LIVOLSI Geoffrey 04/02/2007 12:15

Ensembles, nous lutterons contre toutes les discriminations et conte toutes les injustices où qu'elles se produisent !
Face aux communautarismes, nous devons êtres plus unis que jamais et dire NON à toute les extrèmistes ethniques.