Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

7 février 2007 3 07 /02 /février /2007 09:00
Les 7 et 8 février aura lieu au Palais de Justice de Paris le procès intenté par trois organisations islamiques contre l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo.

L'hebdomadaire est poursuivi pour "injure envers un groupe de personnes en raison de son appartenance à une religion" pour avoir publié  le 8 février 2006 deux dessins du journal danois Jyllands-Posten (le dessin montrant Mahomet avec une bombe avec son turban et un autre stoppant les kamikazes arrivant au paradis: "Stop, on n'a plus de vierges en stock!"), mais aussi pour la couverture de Cabu (ci-contre) montrant  Mahomet effondré par le manque d'humour des intégristes.

Qui sont ces plaignants ?

Nous avons tout d'abord la Grande Mosquée de Paris, présidé par Dalil Boubakeur qu'on ne présente plus, et dont l'avocat, Maître Szpiner, ancien conseiller de Chirac, est aussi celui de la communautariste UMP.

Nous avons ensuite l'UOIF, la filiale française des Frères Musulmans, organisation fondamentaliste musulmane, qui considèrent que les Juifs, comme les homosexuels, doivent être éradiqués. Ses prédicateurs sont en France Tariq et Hani Ramadan que l'on ne présente plus non plus. L'UOIF considère toujours l'apostasie (puni de mort en Islam) comme un crime.

Et nous avons enfin la Ligue Islamique Mondiale, organisation saoudienne wahhabite qui encourage financièrement le terrorisme islamiste.

Vous avez donc déjà compris que les objets d"injures", de "racisme" ne sont qu'un leurre. Il s'agit pour ces organisations d'empêcher à quiconque de critiquer leur religion.

Ce procès est donc capital. Si ces organisations arrivent à faire condamner Charlie Hebdo, ce sera la défaite de la liberté d'expression. Et ce sera le grand retour du délit de blasphème.

Les lois anti-racistes doivent rester ce qu'elles sont, et non pas devenir des instruments pour l'Islam intégriste d'imposer ses vues. Si Charlie Hebdo perd, cela fera jurisprudence, et ce sera la voie ouverte à toute poursuite pour quiconque oserait critiquer ou caricaturer une religion.

Aujourd'hui dans notre pays, on a parfaitement le droit de critiquer quoique ce soit, une religion ou une doctrine politique ! Ce n'est pas attaquer des personnes que de critiquer ou de se moquer de leurs convictions !

Ce qui serait dangereux aujourd'hui, c'est qu'on le dise que toute attaque envers une conviction est une attaque envers une personne. Nous avons entendu des musulmans déclarer que se moquer de Mahomet, c'était se moquer d'eux. Si nous acceptons ce point de vue totalement subjectif, c'est la fin de la liberté d'expression.

Je ne me sens pas attaqué dans mon intégrité quand on se moque de mes convictions républicaines et laïques. Tout le monde a le droit de ne pas penser comme moi, et ça n'est certainement pas me manquer de respect que de le dire !

D'ailleurs, les islamistes ont trouvés une parade visant à amalgamer critique de l'islam et racisme envers les musulmans, ça s'appelle l'"islamophobie". Toute critique de l'Islam, toute caricature sur l'Islam et ses symboles, est islamophobe, et donc raciste ! Et hop blasphème !

Le respect ça n'est pas de se taire, le respect ça n'est pas de se coucher à la moindre intimidation islamiste ! J'ai le droit de ne pas aimer la religion chrétienne, islamique ou juive, ça ne fera jamais de moi un haineux ! Si on a pas le droit de critiquer ou de se moquer de règles établies, comment la société pourra-t-elle évoluée?

Votre "respect", messieurs les intégristes, ce n'est ni plus moins que le règne de l'obscurantisme ! Vos prophètes le sont peut être pour vous, mais si pour moi ils ne sont que des imposteurs, libre à moi de le penser ! Vos règles rétrogrades, de la femme voilée, de l'égorgement des moutons, de l'excision, de la circoncision, du jeûne et j'en passe, je les pourfendrai autant que ça me plaira ! Si pour moi, ce sont aux hommes et aux femmes d'aujourd'hui de décider de leur vie, et non pas à des règles écrites il y a des centaines d'années, libre à moi de le penser !

Ce n'est certainement pas ma liberté de croire qui tuera ! Si vous voulez qu'on accepte vos règles, acceptez au moins les nôtres, ça sera peut-être une grande étape de franchie !

Charlie Hebdo doit donc reçevoir le soutien inconditionnel de tous les amis de la liberté ! Que les fascistes de la pensée ne passent pas !

Partager cet article

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Editoriaux
commenter cet article

commentaires

E.M. 07/02/2007 00:36

Quand on voit la liste des plaignants, ça fait peur !

le Citoyen ThimÚle 07/02/2007 13:13

Rien que pour ça ça serait dramatique qu'ils gagnent !

Nathanael uhl 06/02/2007 16:08

Chers amis, le procès est les 7 et 8 février ;-)
Amitiés républicaines et laïques

le Citoyen ThimÚle 06/02/2007 16:11

Petite erreur de ma part. Rectifié de suite ! ;-)Amitié républicaine et laïque