Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

15 avril 2007 7 15 /04 /avril /2007 17:30

Spot de campagne de Gérard Schivardi
envoyé par lemondefr


Il n'y a apparemment rien de plus glorieux pour certains que de s'acharner sur un petit candidat. Certains candidats peuvent se déclarer candidat du "camp des travailleurs", d'autres peuvent déclarer qu'avec eux "tout devient possible", mais Gérard Schivardi, lui, n'a pas eu le droit de se déclarer "candidat des maires". C'est connu, vaut toujours mieux s'attaquer aux plus petits, on a plus de chance comme cela de l'emporter.
Dernier exemple en date: l'émission "Face à la Une" de TF1. Oublions le fait qu'il ait été invité à 13H15, alors que tous les autres seront invités à 20H30... Vous le verrez sur la première vidéo, les "journalistes" sont rudes, très critiques envers lui. Chose tout à fait normal me direz-vous ! Bien sûr... mais on aimerai bien voir ces "journalistes" l'être tout autant avec Nicolas Sarkozy ! (Pour ça, on peut rêver...)

Même si je suis réservé quant à sa candidature (il est en effet soutenu par le Parti des Travailleurs...), Gérard Schivardi a tout mon respect de républicain et de "petit" citoyen.

Partager cet article

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Vidéothèque
commenter cet article

commentaires

Navajo 18/04/2007 17:07

Allumer la loupiote verte Schivardi de l'issue de secours.
 
On est enfermé dans le marécage de la politique antitravailleurs de l'union européenne.
Il faut privatiser(fin des services publics), il faut liquider(1000000 d'emploi en moins), il faut se laisser piller(fond d'investissements pension et autres, retrait du savoir faire).
Le travailleur est considéré comme la variable d'ajustement pour resoudre l'incapacité du système a sortir de la surraccumulation du capital (endettement des etats, suraccumulation de capital par les créanciers: globalisation2 les échos 18 avril).
Alors que les prémices d'une grande recession s'expriment aux usa :“This isn’t just a story about failing subprime lenders and their customers. At the current pace, foreclosures will be a significant part of the real estate economy.raconte le Central Valley Business Times ”,
Les pays européens sont sommés de donner tout leur potentiel public (g7 du 13 avril 2007), et l'union européenne est chargée du sale boulot (G4 du même 13 avril). En fait englué comme nous sommes nous ne pouvons lever un petit doigt pour nous présever des destructions.
Mais SCHIVARDI 1, 2, 3 est là
¤Schivardi  1 sortie de l'union européenne, donc plus d'obligation.
¤Schivardi  2 nationalisation des secteurs clé, renationalisation des services publics, donc embauches massives.
¤Schivardi 3 supression de la dette (on ne garantie plus les obligations d'état, on fige les comptes et on fait une nouvelle monnaie), donc on relance une nouvelle economie hors de la crise financiere internationale grave.
 
Laissons le fin mot au new york times qui romantiquement déclare dans un article du 16 avril 2007 "Asterix and the odd allergy to the market : ...This state interventionism was remarkably successful, spurring the rapid postwar economic revival known as Les Trente Glorieuses" se hatant ensuite de montrer que c'est impossible.
 
Alors maintenant je n'ai pas peur.
Pas peur de sortir de l'union européenne.
Pas peur des nationalisations.
Pas peur d'une nouvelle monnaie.
 
Et donc pas peur des 11 autres candidats qui veulent rester dans le marécage, qu'ils relechissent.
Et donc pas peur de voter une conviction personnelle contre toute forme de culpabilisation.
Et donc pas peur d'un Lepen éternel épouvantail en voie de remplacement par un Sarkozy.
 
On ne me fera pas taire. On ne me fera pas voter autre chose que mon choix.
Pour une issue à la montée de la barbarie, votez SCHIVARDI.
 

Navajo 17/04/2007 08:35

Sans mesure de gauche (socialiste=socialisation # prendre des risques, ordre juste esprit d'entreprendre, pas d'assitanat.... et y en a beaucoup des comme cela dans le livret auchan que sego vient de m'envoyer) ou va-t-on?
Moi je vote schivardi comme beaucoup de copains. On est très amusés de voir un schivardi en dessous de 0.5%. Nous on a calculé qu'il y aurait presque un million de voix pour la sortie de l'union européenne, la nationalisation des banques et des production détruites par délocalisation, la nationalisation des services publics privatisés(eau edf gdf, sncf, poste, etc...). Bref on calcul 1 millions pour comprendre que l'on peut trouver un emploi a tout le monde (enfin ceux qui le veulent, et même ceux qui vivent de la rente et qui devront pour une fois se salir les mains ou creuser la cervelle, ou user ses pieds.).On rigole bien car on sait que ce million est l'avant garde, que ce million va sauver de la barbarie la société française et s'associer a ce genre de millions dans les autres pays européens et un jour plus peut-être. On va sauver de la barbarie car on va exiger que les murs de l'organisation sociale restent debout et ne soient pas liquider dans la folie de fin de cycle capitaliste qui s'annonce pour nous et a bien commencé pour d'autres.Vous vous souvenez nous étions 100 et par un prompt renfort nous nous retrouvames 1000 au port (approximatif je sais mais j'espère que mon fils fera plus détude moi). et pssst meme a 500 000 on cartonne, mais le million c'est plus beau:)))
mms://vipmms.canalplus.fr/canalplus/grandjournal_070416_a.wmv