Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

17 avril 2007 2 17 /04 /avril /2007 22:03

La campagne présidentielle actuelle est vécue, pour l’essentiel, comme une farce sinistre ou une mascarade cynique. Alors que le peuple a rejeté avec une majorité solide toute perspective de constitution supranationale européenne, son vote est pratiquement considéré comme nul et non avenu par les tenants du totalitarisme européen en marche.

Le non du 29 mai 2005 demeure un pas considérable dans le processus de résistance et de reconquête de la souveraineté populaire et nationale que les Français ont entrepris solidairement avec d’autres peuples européens.

C’est précisément cette reconquête par le peuple de sa souveraineté et de la démocratie que refusent unanimement Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal et François Bayrou, ces candidats imposés par l’appareil médiatico-politique de manipulation des peuples de l’Europe mondialisée et germano-américaine.

Tous trois ont appelé à voter oui au traité constitutionnel. Ils ont été battus le 29 mai 2005. C’est donc une escroquerie manifeste, un viol du peuple, qu’aucun partisan du non majoritaire ne puisse être en position éligible lors de cette élection truquée, véritable traquenard.

La Bande des Trois a un programme stratégique commun : Détruire la France républicaine et imposer l’Europe fédérale des régions, ultralibérale, antisociale et atlantiste ; cette Europe de la finance « où la concurrence doit être libre et non faussée. Ils ont aussi une tactique identique pour continuer leur travail de liquidation de la France en tant qu’Etat-nation : le contournement du non du peuple de France. Tous entendent in fine imposer illégitimement le même traité, éventuellement toiletté mais inchangé sur le fond, soit par un passage en force par la voie parlementaire, soit à travers un simulacre électoral.

Le mensonge politique, l’omission des questions décisives (telles la politique internationale, la vraie nature de l’Europe ou l’avenir de la France), la dissimulation de leurs objectifs véritables, le faux-semblant, la tricherie, sont généralisés dans la campagne électorale de ces candidats qui avancent masqués. Ils s’affirment attachés à la nation, à l’identité nationale, à la République, aux services publics etc… alors même qu’en vérité, leur politique unique passe par la destruction de ceux-ci.

Dans le domaine économique et social, les promesses qu’ils multiplient relèvent de la pure démagogie. Le carcan européen qu’ils acceptent allègrement leur enlève dès maintenant en la matière, toute marge significative de manœuvre nationale… Le 6 mai, l’un de ces candidats du renoncement national et républicain, présélectionnés par la finance euro-atlantique, dans la camarilla « du pareil au même », sera le sixième président de la Vème République.

Cette élection, à la légitimité éminemment contestable, ne fera que confirmer le divorce de fait entre le pays réel et l’oligarchie qui monopolise le pouvoir d’Etat pour mieux le dissoudre.

Cette date marquera aussi une nouvelle étape du combat populaire pour le rétablissement de la démocratie, de la souveraineté populaire, de l’indépendance nationale et du progrès social qui, plus que jamais sont indissociables.

Le rejet de la démocratie par les politiciens professionnels au service de la mondialisation et de son instrument, l’Europe fédérale et atlantiste, semble définitif. S’il en est bien ainsi, le peuple de France, mais aussi les autres peuples européens, seront nécessairement amenés à déterminer quelles formes à donner au combat indépendantiste à mener contre l’impérialisme américain et ses compradores. La nécessité de sortir de l’Union Européenne est devenue une exigence qui grandit dans le peuple.

Républicains patriotes et progressistes, démocrates, anti-impérialistes, unissons-nous et organisons la résistance autour du programme progressiste du Conseil National de la Résistance à réactualiser.


Claude Beaulieu et Gilles Bachelier, Comité Valmy

Partager cet article

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Combat Républicain
commenter cet article

commentaires

Pierre 26/04/2007 23:07

Le "pole republicain" est mort, pourtant aujourdhui, encore plus qu'hier, le rassemblement des republicains au dela des mouvances et des particularismes, est une necessite absolue!!!!
Nous sommes tous d'accord que la republique est en danger. La responsabilite des republicains est immense et nous ne pouvons plus nous contenter de cris de vierges effarouchees. Le debat politique est tel qu'il y a un boulevard idelogique immense devant nous si nous savons nous rassembler (je sais que c'est un mot use jusqu'a la corde) et developper un discours pedagogique qui remette les valeurs de la republique au centre du debat politique.
Ce rassemblement, et en cela nous devons saluer cet appel du comite valmy, est,je le repete, une priorite ABSOLUE. Il est grand temps que nous prenions nos responsabilites. Nous serons juges par l'histoire si la Republique est mis a bas par les neo-liberaux, communautaristes et sociaux-democrates agenouillistes.
 

Tex 18/04/2007 17:23

Merci Eric BESSON de votre témoignage.
 


 

Il est toujours surprenant d’entendre la candidate socialiste aux élections présidentielles prendre des positions contradictoires ou sans lien avec la situation réelle de notre Pays. Il suffit de se rappeler de la légèreté de ses déclarations lors de ses voyages au Liban, Israël, Chine, Canada, etc…, de ses positions contradictoires sur l’indépendance énergétique ou la défense de la France, ou encore le développement d’un pouvoir personnel appuyé sur son compagnon, remettant en cause la légitimité des élus, ou ses mesures gadgets, et notamment la dernière visant à doter chaque foyer français d’un drapeau tricolore…
 


 

Bousculée par une pensée basculant carrément à droite comme elle ne l'a jamais fait dans toute l'histoire de
la Vé République
(la gauche ne pesant guère plus de 35% des intentions de vote), Melle Marie-Ségolène Royal tente de se refaire une virginité politique en faisant l’éloge de
la Marseillaise. C
’est à pouffer de rire, elle qui est habituée à scander l’Internationale !Tout cela pourrait faire sourire si nous n’étions pas à moins d’une semaine d’une élection capitale pour la France !
 


 

La lecture du dernier livre d’Eric BESSON, socialiste démissionnaire nous éclaire sur la capacité de la candidate socialiste à gouverner
la France. On
ne peut qu'être terrifié à la pensée que cette femme ambitieuse, calculatrice, manipulatrice, méprisante à l'égard de ses subordonnés, mais hélas pourvue d'un pouvoir de séduction certain devienne un jour le plus haut personnage de l'état. Et comment ne pas prêter intérêt à un homme dont beaucoup saluent la justesse de ses analyses lorsqu’il écrit : « je pense, en conscience, que Ségolène ROYAL ne doit pas devenir Présidente de
la République. Je
ne le souhaite pas pour mon pays. Je le redoute pour mes enfants».
 

A lire de toute urgence avant qu'il ne soit trop tard.
 

Le canard républicain 18/04/2007 00:48

UNIR ET ORGANISER LA RESISTANCE REPUBLICAINE ET INDEPENDANTISTE ! OUI !!!!!!!!!!!! J’attends cet appel depuis des mois. J’avais l’intention de voter pour M. Dupont-Aignan...mais vous connaissez la suite. Je reproche à M. Dupont-Aignan de se considérer d’abord gaulliste et après républicain. Quand on est républicain, on adhère forcément à beaucoup d’idées gaullistes, mais pas à toutes ! Dans l’Histoire de la République, il y a d’autres références. Il faut dépasser ce clivage gauche-droite et créer un mouvement unifié des républicains, qui pourrait s’appeler par exemple le RFR ( Rassemblement de la France Républicaine ). Merci au Comité Valmy pour l'ensemble de son travail que j’ai découvert ce soir. Le canard républicain.

Xav 17/04/2007 23:30

J'applaudis à deux mains!