Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

15 mai 2007 2 15 /05 /mai /2007 12:26

Demain aura lieue la passation de pouvoir entre Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy et d'ici vendredi sera connu le prochain gouvernement. Force est de constater qu'à cet instant, Nicolas Sarkozy baigne dans la tranquillité la plus profonde. Plus aucune personnalité, plus aucune force politique n'est (ou espérons-le, ne semble être) en mesure de s'affronter à lui, et de le battre aux législatives.

Les cadres du Parti Socialiste sont les responsables de cette situation périlleuse. Depuis la claque reçu en 2002, alors que la droite s'est unie et affirmée, le Parti Socialiste, sous la direction de François Hollande, le petit technocrate politicard, a fait comme si de rien n'était. Juste une erreur de parcours, selon lui ! Et en 2007 ? Pareil, une erreur de parcours ! Tout va presque bien, il faut régler tous les petits problèmes, et hop ça ira mieux la prochaine fois ! Pas de remise en cause profonde, rien ! Le premier parti ouvrier de France est le FN, mais ça on s'en fout ! Continuons à dériver vers la social-démocratie, continuons à nous éloigner du peuple et de ses aspirations ! Continuons à parler d'alternance, au lieu de parler d'alternative ! Continuons à parler politique politicienne, au lieu de parler de ce que veulent les français !

Malheureusement à force d'essayer sauver les apparences, de penser parti au lieu de penser peuple, on en arrive à la situation actuelle. La phase Ségolène Royal du PS a été l'illusion de trop. Le PS ne tourne plus rond. Le temps est venu que ses sociaux-démocrates et ses socialistes républicains arrêtent de faire comme s'ils composaient un authentique parti.

Il est enfin temps pour le PS, après bien évidemment des législatives cruciales, qu'advienne la scission salutaire. Que les socialistes républicains se regroupent avec les chevènementistes et tous les républicains de gauche pour former un grand parti socialiste républicain, social et laïque. Que les sociaux-démocrates rejoignent quant à eux le grand mouvement du centre qu'entend fonder François Bayrou.

La création d'un grand parti social-républicain à gauche devra aller de pair avec la création d'un grand parti des républicains et gaullistes - authentiques - de droite. A côté de ces deux partis, un grand mouvement républicain totalement indépendant, social et laïque, devra être créé de toute pièce, dans l'ambition d'entreprendre la grande bataille idéologique et pédagogique nécessaire, de travailler au dépassement de tous les courants de pensée républicains et d'opérer les rapprochements entre les deux partis cités plus haut - voire au-delà - en vue de la formation d'un grand front unitaire républicain, prélude à l'alternative républicaine, humaniste et progressiste nécessaire à notre pays.

Retenant les leçons du Pôle Républicain, il est aujourd'hui impossible de former un grand parti républicain unitaire sur les bases de partis et mouvements existants, qui entraîne inévitablement des divergences de chapelles et des scissions. A un "parti" unique, il faut de loin préférer un "front" unique. Tout le monde s'est rendu compte que le sectarisme, qui mine cruellement la mouvance républicaine, ne pouvait être vaincu par l'étouffement. Le plus pertinent serait donc de créer avec tous les républicains de bonne volonté, au-delà des clivages traditionnels, sans aucune accroche partisane, sans aucune subordonnation à un parti, un grand mouvement républicain, dont l'objectif - en vue d'une véritable alternative politique - serait donc d'unir, dans le respect des opinions de chacun, de l'indépendance des partis, les grandes forces républicaines.

Partager cet article

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Editoriaux
commenter cet article

commentaires

chabbi mohamed 20/11/2009 03:51








visiteur 09/06/2007 23:43

Donc en fait vous voulez créer le MRC ?

le Citoyen ThimÚle 10/06/2007 02:10

Le MRC existe déjà ! Il y a de toute façon une grande différence : le MRC se veut ancrer à gauche, alors que le mouvement que nous voulons créer se veut être au-dessus du clivage droite/gauche ! ;-)

Le canard républicain 09/06/2007 22:43

Le canard républicain soutient totalement le citoyen Thimèle pour la création d'un grand rassemblement des républicains de France.

le Citoyen ThimÚle 10/06/2007 02:06

Merci de ton soutien citoyen ! J'espère que nous y participerons tous deux ! ;-)

Killcow 31/05/2007 12:31

Alors là, ça va chier! Je ne suis absolument pas d\\\'accord avec toi!Le PS a de l\\\'avenir. Tu parles de l\\\'union de la droite et affirmes que l\\\'union de la gauche est impossible! Et qu\\\'est-ce qu\\\'ils ont de plus que nous alors? Tu ne vas quand même pas me dire que toute la droite pense pareil, qu\\\'un Jean-Louis Borloo pense comme un Nicolas Sarkozy?! Non, leurs prises de position sont quasiment antagonistes sur certains points! Alors comment NS a-t-il su rassembler son camp, et pourquoi personne n\\\'a été capable de le faire au PS? C\\\'est simple: NS a très rapidement trouvé une légitimité dans son camp. Déjà en 2003, tout le monde savait qui serait le candidat de 2007. Or, au PS, qu\\\' a fait Hollande après le départ de Jospin? Il s\\\'est débrouillé pour que surtout, personne n\\\'émerge, que tout le monde se tape dessus pendant que lui se voyait candidat par défaut en 2007. Manque de pot, il s\\\'est engagé à fond pour le oui au TCE, et Fabius l\\\'a pris de court pour défendre le non. Et surtout, pendant ces 3 années, personne n\\\'a pu émerger et se poser en leader de la gauche, en successeur de Jospin. Du coup, les primaires se sont faites trop tard, et SR n\\\'a pas pu être crédible. Aujourd\\\'hui, le PS va se réunir en congrès. Hollande va se casser, et (j\\\'espère) ça marquera la fin d\\\'une époque peu glorieuse pour le PS. Je pense que SR peut renouveler le PS, comme elle l\\\'a fait pendant la campagne interne.Une scission rajouterait encore de la division à la gauche, qui n\\\'a pas besoin de ça.

le Citoyen ThimÚle 31/05/2007 14:52

Non, je ne parle pas d'union de la droite, bien au contraire ! Les républicains de droite ne représentent qu'une minorité. Je souhaite qu'ils s'unissent, notamment afin de contrer l'hégémonie UMPiste. A gauche, ce que je propose pourrait au contraire la rassembler, plutôt que la diviser. Je propose une union de tous les républicains de gauche autour d'un grand parti, qui rassemblerait les socialistes républicains (débarrassés des socialo-libéraux) et tous les autres républicains qui se revendiquent de gauche, du MRC, du PCF ou d'ailleurs. La scission serait donc largement compensés. Ce ne serait ainsi ni plus ni moins qu'une recomposition, et non d'une simple division.

matt 15/05/2007 19:55

La création d'un Parti Républicain indépendant.
Je crois que tous les républicains confondus attendent ce moment avec impacience. Si les partis de gauche ne marche plus et ne peuvent plus porté nos idées sur le plan politique alors créons ce parti. ENFIN!