Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

21 mai 2007 1 21 /05 /mai /2007 22:13
Vendredi dernier, le gouvernement Fillon était annoncé. Souvenons-nous, pendant toute la campagne Nicolas Sarkozy n'a cessé de prôner l'érection au pouvoir, une fois élu,  d'une "droite décomplexée" et de fustiger le gouvernement d'union nationale que voulait mettre en place François Bayrou, synonyme selon lui des pires malheurs ! Cependant, une fois élu, le voilà qu'il prôna soudainement l'érection d'un gouvernement de large ouverture, avec des personnalités du centre et de gauche. Geste sincère ? Certainement pas ! A la lecture du gouvernement, on s'aperçoit qu'il ne s'agit ni plus ni moins que d'un geste de communication, où les personnalités "de gauche" sont soit des simples faire-valoir (comme Hirsch), soit des affiliés idéologiques (Kouchner et Jouyet) ou soit des opportunistes (Besson). Ce n'est donc ni un gouvernement d'ouverture, ni un gouvernement d'union, puisque l'adhésion à ce gouvernement implique l'adhésion totale au projet présidentiel de Nicolas Sarkozy, projet anti-républicain d'ultra-droite.

Dans ce gouvernement, vous pourrez en reconnaître quelques révélateurs, avec notamment :

- Le casseur : François Fillon, Premier ministre. S'est fait connaître de 2002 à 2005 par ses projets de casse des retraites (réussi) et de l'Education nationale (semi-échec). Sa méthode de gouvernement est simple : faire semblant de discuter, pour passer pour un grand démocrate, avec les partenaires sociaux puis passer en force de manière radicalement autiste.

- La racaille : Alain Juppé, ministre d'Etat, ministre de l'Ecologie, du développement et de l'aménagement durables. Ainsi est l'exigence morale du Président des gens honnêtes que de nommer un homme récemment condamné à un an d'inéligibilité et 14 mois de prison avec sursis pour son implication dans la mise au point d'emplois fictifs à la mairie de Paris ! On peut aussi se souvenir de ses projets néfastes de 1995 qui provoquèrent l'un des plus vastes mouvements sociaux du siècle dernier !

- La catholique intégriste : Christine Boutin,
ministre du Logement et de la Ville. Pour ceux qui ne la sauraient pas, la nouvelle ministre est marraine de l'association "La Trève de Dieu", qui organisait des commandos anti-IVG, et bénéficie d'un statut diplomatique de conseiller du Vatican. C'est elle qui brandissa, pendant le débat du Pacs, sa Bible dans l'hémicycle, en direction d'Elisabeth Guigou. C'est elle aussi qui était dernièrement invitée, le 4 mai 2006, au congrès des intégristes islamistes de l'UOIF, au Bourget, en compagnie notamment d'Hani Ramadan, le frère de Tarik, pour dénoncer les principes laïques de notre République.

- Le néolibéral atlantiste et mondialiste : Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères et européennes. Se prônant "socialiste", cette homme est en fait un de ces nombreux capitulards tombés dans le ravin néolibéral mondialiste et atlantiste, ennemi des peuples et des nations. Prônant le "devoir d'ingérence" (c'est-à-dire le droit pour les pays les plus puissants de s'ingérer dans les affaires des "petits" pays, en quelque sorte l'affirmation d'une loi des plus forts), il fut partisan (et l'est toujours !) de la guerre en Irak en 2003, qui s'avérera désastreuse en tout point de vue.

- L'incorruptible européiste oui-ouiste : Jean-Pierre Jouyet, secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et européennes chargé des affaires européennes. Homme de "gauche", ancien directeur-adjoint de cabinet de Jacques Delors au temps où ce dernier était Président de la Commission européenne, il n'a eu de cesse depuis de se battre pour cette détestable Europe libérale que les français ont rejetés clairement le 29 mai 2005.

- L'opportuniste : Eric Besson, secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre, chargé de la Prospective et de l'évaluation des politiques publiques. Un cas vraiment mystérieux ! Il y a encore quelques mois, il rédigea pour le compte du PS un imposant pamphlet, très bien argumenté, contre Nicolas Sarkozy, où il était clairement détaillé la dangerosité de son projet. Aujourd'hui, il fait partie du gouvernement qui a pour objectif de mettre en place ces "inquiétantes ruptures" qu'il dénoncait tant ! Chapeau pour le brutal retournement de veste !

... Et bien d'autres encore !

Les choses sont donc claires : si les français veulent la liquidation des valeurs républicaines, l'abandon de l'indépendance nationale, et l'émergence d'une politique néolibéral et clérical au nouveau national, et atlantiste, néocoloniale et européiste au niveau international, qu'ils votent massivement aux législatives pour les candidats de l'UMP et assimilés ! Pour les français qui refusent de voir tomber leur pays et leur République dans le ravin, qu'ils votent radicalement contre ! C'est notre avenir à tous qui en dépend !

Partager cet article

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Editoriaux
commenter cet article

commentaires

moi 10/06/2007 12:30

NoUvElLe vIdEo sUr mOn bLoG>> elle vaut le detour !!!!SaRkO-Le-rIgOlO

clairenora 23/05/2007 23:50

SUPER ARTICLE ! Jaime bien les petits noms que tu donnes aux ministres!!! TOUT Y EST!!!!.......................................................................   Les français SARKOISTES ont oublié que nos ancêtres ont versé du sang AU NOM DE LA LIBERTE EGALITE FRATERNITE ! ! !  QUATTENDENT-ILS ???? UNE AUTRE REVOLUTION?????????????

le Citoyen ThimÚle 24/05/2007 00:36

Hélas les médias sont là pour faire perdurer l'amnésie ! ;-)

clairenora 23/05/2007 23:50

SUPER ARTICLE ! Jaime bien les petits noms que tu donnes aux ministres!!! TOUT Y EST!!!!.......................................................................   Les français SARKOISTES ont oublié que nos ancêtres ont versé du sang AU NOM DE LA LIBERTE EGALITE FRATERNITE ! ! !  QUATTENDENT-ILS ???? UNE AUTRE REVOLUTION?????????????

mattt 22/05/2007 17:11

Kouchner me déçois grandement. Tous des capitulards et des traitres a leurs conviction. Continuons notre combat! La lutte ne fait que commencer