Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 01:37

Par Stéphane Arlen


Nicolas Sarkozy ne reculera devant aucun mensonge dans sa marche vers l’Élysée. Il nous avait déjà juré que Gaz de France ne serait pas privatisée, juste avant de retourner une énième fois sa veste et de soutenir la privatisation. Hier, afin de récupérer quelques voix parmi les enseignants que Ségolène Royal aurait refroidis, il a osé parler de l’école comme d’un rempart contre le communautarisme. On croit rêver. Lui qui a passé toutes ces dernières années, et notamment ces derniers mois (publication du livre « La République, les religions, l’espérance », mise en place de la commission Machelon pour liquider la loi de 1905 de séparation des Églises et de l’État, etc.) à saper la laïcité afin de flatter tous les communautarismes religieux, voilà qu’il découvre les bienfaits de l’école prétendument pour lutter contre les communautarismes qu’il aura lui-même contribué à développer (comme avec la création de l’insensé CFCM dans une République laïque ne reconnaissant aucun culte) !

Nicolas Sarkozy a toujours vu l’école de la République comme une entrave au libéralisme, comme un poids pour le budget de l’État, et non comme un lieu où se forment l’intelligence et la citoyenneté. C’est ainsi qu’il a toujours préféré la religion à l’école pour fabriquer de bons petits incultes capables de voter pour un menteur : « Il y avait des instits et aussi des curés. La religion a contribué à créer des citoyens » ou « Je n’ai fait que constater que, lorsqu’il y a un prêtre ou un pasteur, dans un village ou un quartier, pour s’occuper des jeunes, il y a moins de laisser-aller, de désespérance, et finalement moins de délinquance. »

Avec Nicolas Sarkozy, qu’on ne s’y trompe, ce sera la fin de l’Éducation Nationale telle qu’on la connaît. En effet, pourquoi continuer de payer cher pour une école qui fait moins bien que le rabbin, le curé ou l’imam du quartier ?

Monsieur Sarkozy, vous êtes un menteur. Les Français s’en souviendront le moment venu.


Faire le jour

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Elections 2007
commenter cet article
2 décembre 2006 6 02 /12 /décembre /2006 22:34
"Certains hommes croient en un dieu, d'autres en plusieurs; d'autres encore sont athées ou agnostiques. Tous ont à vivre ensemble. Cette vie commune, selon la première Déclaration des droits de l'homme, doit assurer à chacun et la liberté de conscience, qui exclut toute contrainte religieuse ou idéologique, et l'égalité de droit, incompatible avec la valorisation privilégiée d'une croyance. La puissance publique promeut le bien commun. Elle devra donc être neutre sur le plan confessionnel et développer, par l'instruction, l'exercice autonome du jugement afin que tous apprennent à vivre leurs convictions sans fanatisme ni intolérance.
Ainsi comprise, la laïcité n'est pas de l'ordre d'une option spirituelle particulière, mais constitue une condition de possibilité fondamentale de la vie publique. On ne saurait en conséquence la renégocier sans cesse, notamment au gré des fluctuations du paysage religieux et des rapports de forces qui les sous-tendent."


Henri Pena-Ruiz, Qu'est-ce que la laïcité ?, Gallimard, Paris, 2003
Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Livres à lire
commenter cet article