Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 22:19
Le 28 août dernier, Hervé Eon, militant du Parti de Gauche, se rend à une manifestation lors du passage de Nicolas Sarkozy dans sa ville de Laval (Mayenne). Au moment où passe le convoi présidentiel et alors qu'il est interpellé par la police, il brandit une pancarte "Casse-toi pov' con".

Poursuivi par la justice pour "offense au chef de l'Etat", il avait été condamné en novembre 2008 à une "amende de principe" de "30 euros avec sursis" par le tribunal de grande instance de Laval.

Très remonté à la suite de cette décision, le chef de l'Etat avait fait appel.

Ce mardi, Hervé Eon a comparu devant la cour d'appel d'Angers. Le procureur a demandé la confirmation de la peine, assortie de 1000 euros d'amende.



Nous y sommes, maintenant dans les interdictions arbitraires et surtout à sens unique !

 

Nous sommes maintenant pieds et poings liés entre les mains de l'usurpateur (élu par 47% des électeurs et donc rejeté par 53% des Français).

 

Messieurs les juristes, en selle pour formuler, légalement, une plainte (individuelle ou collective) contre le citoyen sarkozy, pour "non respect vis à vis des citoyens, par personne ayant autorité et donc obligation" (alors que l’inverse n’est pas vrai : nous n’avons aucune obligation de respect vis à vis de celui qui n’est pas respectable, par ses paroles, ses actes et surtout dans ses mensonges électoraux). envers celui qui a dit à un visiteur de la Porte de Versailles "Casse-toi, pov'con".

Ce quidam présidentiel n'a pas à se mettre au dessus des lois de la République.

Il doit en être la personnalisation, dans ses actes, ses propos, ses respects des valeurs façonnées par le sang des Français qui depuis 1987 se sont battus pour lesdites valeurs.

Sa famille et lui même ont-ils combattu pour ces valeurs ? Et est-ce cette absence de participation à l'élaboration douloureuse qui l'autorise à bafouer les lois et principes républicains

 

si Hervé Eon est seul, il trinque, mais si 60% des Français deviennent Hervé Eon, c'est 60% de Français qui paieront 40 milliards d'euros, de quoi financer le plan de relance de 26 milliards (mais au fait qui encaisse les 1000 €uros, l'Etat ou le citoyen Sarkozy ?)

 

Courage, citoyens, la dictature n'est plus très loin ! Elle au coin de la prochaine usurpation de pouvoir*

 

Un dernier acte de résistance : et si le jeudi 05/02/09, nous boycottions TF1 et Fr2 (nous avons encore le droit de le faire pour aujourd’hui,…..) pour aller voir « retour vers le futur » sur M6.

De toute façon, nous aurons le lendemain toutes les révélations et surprises qui auront été énoncées publiquement. Doit-on en plus se farcir un débat dans queue ni tête qui ne nous apprendra rien excepté ce que nous savons déjà «  que nous allons payer les prix des incompétences aux pouvoirs (économiques, politiques, financiers et autres….)

Sommes nous déjà "contraints" d'assister aux grand-messes évènementielles comme du temps où l'Adolf de service conviait ses disciples "inconditionnels" par millions pour effectuer des retraites ?

 


 

Kelly-Eric Guillon

"sous-Pupille de la Nation de 4éme Catégorie de 39/45"

fils posthume d'un "Mort pour la France", mais la France d'avant sarkozy....

 

  • Février 2008 (déni de la souveraineté du Peuple vis à vis du rejet de la constitution européenne en 2005)
  • Juillet 2008 (modification de la Constitution dans le sens d’un pouvoir absolu et solitaire pour l’usurpateur – voir les article 16 et 35)
  • Juin et Septembre 2008 :
    • envoi de troupes en Afghanistan, en Juin, avant la modification de Juillet qui l’autorise à agir seul
    • déroulement et manipulation du débat et vote dans les chambres et non en congrès, en Septembre (vote au Sénat, en session extraordinaire, 8 jours avant la reprise de la session ordinaire, au lendemain du renouvellement du Sénat et où les sénateurs ayant été battus ont voté, alors que les nouveaux ont été écartés du vote)
Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Libertés - Sécurité & Justice
commenter cet article
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 22:12


On le croyait « disparu » en cette époque d’actualité brûlante, mais le « show bling- bling » (et extrêmement coûteux) de l’investiture américaine d’Obama l’a remis en selle et il s’attache à rattraper le temps perdu.


Yazid Sabeg (1) est trop homme de réseaux et d’intérêts particuliers (surtout patronaux), (2) a trop d’amis « bien placés » pour rester longtemps silencieux et inerte sur les intentions communautaristes qui l’animent à travers sa promotion publicitaire et médiatique « de la diversité », tant il a hâte d’apporter sa contribution active à l’effondrement du socle laïque de la République.

Et peu lui importe la valeur des « arguments » avancés : ne vient-il pas de découvrir que la France glisse vers « l’apartheid » (3) ? Certes, on pourrait se contenter de lui demander d’employer des mots dont il comprend vraiment le sens, mais en ces temps où le président de la République viole les acceptions mêmes claires des termes les plus évidents (voir l’utilisation manipulée du terme « d’islamophobie » « Riposte Laïque 71 bis »), il faut vraiment combattre ces énormités pour ce qu’elles sont : une falsification de la réalité pour imposer des mesures communautaristes et déliter l’unité de l’espace laïque et démocratique national.


Et peu lui importe les actes : ne vient-il pas d’inventer « le testing » par photographie (4)où les clichés des assemblées, conseils municipaux, structures d’entreprises lui permettent de compter ceux qui sont blancs, ceux qui sont noirs, ceux qui sont plus ou moins « gris » …ceux qui sont roux ou encore ceux qui reviennent « du ski » un peu trop bronzés…Gageons qu’il va étendre cette recherche de la couleur du « faciès » (Je croyais que c’était interdit… Mais il est vrai que « l’institut Montaigne » à l’origine de l’initiative, est « la vitrine intellectuelle des plus grands patrons… ». Tiens, ça me rappelle l’interview (5) de M. Bouygues en 1970 à propos de l’immigration…) à la population carcérale ou aux photos de classe des collèges « défavorisés » pour plaider ensuite le rééquilibrage « des minorités visibles » (ou invisibles si absentéisme.)


Et peu lui importe que Madame Simone Veil, chargée par le président de la République de réfléchir à l’opportunité de modifier le préambule de la Constitution pour y inclure le terme de « diversité » ait répondu, avec courage et conviction républicaine et laïque, « non » ! à cette prétention, tout en affirmant une nouvelle fois le refus « des statistiques ethniques » dont l’utilisation communautariste est évidente (voir « Le Figaro.fr » du 09 / 12 / 08).


Et peu lui importe si la réalité du « modèle américain » que l’on nous a vanté à longueur d’antennes « obamaniaques » dithyrambiques, est celle de la surreprésentation des Afros-Américains dans les prisons, des quartiers marqués par leur caractère ethnique et non mélangé (les « élites noires », elles, ont fui les quartiers « noirs » populaires depuis longtemps…), des revendications « communautaristes exacerbées » : les « latinos » contre les « Noirs », les « noirs Afro-Américains » contre les « Noirs Africains récemment immigrés », les Iliens du Pacifique contre les immigrés « asiatiques ». On pourrait poursuivre au gré de chaque catégorie ethnique se subdivisant sans cesse (114 à ce jour !) (cité par www.le-groupe-republique.fr)


Et peu lui importe si les critères de la vraie diversité (sociale et médiatique) sont carrément laissés de côté. Par exemple, les médias, dans notre pays, malgré la pluralité de leurs titres, ne se caractérisent pas par la diversité de leurs opinions et méthodes (la campagne à propos du référendum sur le projet de traité européen a été, de ce point de vue, exemplaire. Personne ne semble s’en émouvoir. Pire : le président du CSA qui vitupère, dans un rapport publié le 17 novembre dernier, contre la sous représentation des « minorités visibles » dans les média (« 14% de personnes vues comme non blanches sur les écrans télé aux heures de grande écourte » dixit M. Boyon : cela aurait dû lui valoir sanction pour « racisme »et, de plus, cela ne semble relever d’aucune « sous représentation ») ne s’offusque pas du tout que les ouvriers ne représentent que 2% des personnes vues à la télévision (23% dans la population), les employés 16% (contre 30% dans la population totale) tandis que « les cadres » sont 361% sur les écrans et 15% dans la population globale (cité par www.le-groupe-republique.fr).


Et peu lui importe si de plus en plus d’esprits critiques s’élèvent contre ce discours « racialiste » , fondement d’un communautarisme ethnique qui perce ici ou là et qui s’accouple à un communautarisme religieux musulman dont la propension à la dhimmitude qui habite la caste « politique » favorise l’essor.


Mais Yazid Sabeg n’en a cure : il est soutenu par « la divine Carla » dont les penchants humanitaristes sont d’autant plus affirmés qu’elle vit dans sa bulle élyséenne et médiatique…Il sait que ses discours à l’emporte pièces ou farfelus sur la diversité coïncident avec la promotion, dans les sphères politiques de droite comme de gauche, de la « discrimination positive » chère au Président…Il perçoit que ses initiatives s’inscrivent dans la politique présidentielle, toujours menée de la même façon : un discours enflammé sur les principes fondamentaux à conserver…Des rapports publics annoncés hautement et préconisant (ou non) des atteintes à ces mêmes principes pour les besoins de « déstructuration » de la Nation et de l’espace sociétal laïque …Une mise au placard de ces rapports pour promouvoir des actes « à petits pas » chargés de les concrétiser(ou de les infirmer quand ils ne vont pas dans le sens souhaité en « haut lieu ») sans le dire.


Ainsi du rapport « Machelon » pour détruire les principes fondateurs de la loi de 1905 oublié dans un tiroir mais présent tous les jours dans les décisions et discours des membres du gouvernement comme de l’opposition …Ainsi du rapport « Simone Veil » pour en détourner l’orientation et la portée à partir de décisions ponctuelles qui doivent permettre à l’hôte de l’Elysée d’atteindre son but (avec la complicité tacite du Parti Socialiste et des « petits partis de gauche ») : préparer une société européenne à l’anglo-saxonne où les religions et les communautarismes assureront « le lien social », la « diversité » et la « discrimination positive » étant appelées à enrober la visée pour la faire passer sans douleur aucune.


Dans l’orchestre,Yazid Sabeg, qui connaît « la musique », se place en « premier violon »…


 

Empédoclatès « du bon usage de la raison »

 

Riposte Laïque


____________



1 - Biographie à lire sur Wikipédia – politique - personnalités politiques françaises.

2- www.lexpansion.com/economie/les-reseaux-de-yazid-sabeg_23849.html

3 - http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/01/21/01011-20090121FILWWW00596-sabeg-la-france-sur-la-voie-de-l-apartheid.php

4 - http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/01/21/01016-20090121ARTFIG00420-yazid-sabeg-veut-plus-d-elus-issus-de-la-diversite-.php

5 - http://www.dailymotion.com/video/x4f7ad_1970-bouygues-demande-le-regroupeme_politics

Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Combat Républicain
commenter cet article