Culture et mémoire républicaine

 

Recherche

A propos du site

27 septembre 2006 3 27 /09 /septembre /2006 22:05

Il aura fallu la sortie d'un film ("Indigènes") pour que l'Etat français décide de verser les mêmes pensions aux anciens combattants issues des colonies qu'à ceux de métropole. Les premiers se sont battus comme les derniers pour la liberté de notre pays et il n'y avait aucune raison pour qu'ils ne reçoivent pas la même pension. Mieux vaut tard que jamais pourrait-on dire! Cela n'effacera pas pour autant l'injustice de ces quarante dernières années...

Dans le même temps, il n'est pas question pour moi de participer à une quelconque oeuvre de repentance. Je ne cautionnerai en aucune manière la thèse selon laquelle les soldats "indigènes" aurait été, durant la seconde guerre mondiale (notamment durant la campagne d'Italie), davantage de la chair à canon que ceux de métropole. Je ne cautionnerai pas non plus la volonté de certains de vouloir séparer soldats "indigènes" et soldats "métropolitains". Tous ces soldats se sont battus pour la même et noble cause. Tous ces soldats ont été égaux devant la mort. Ils méritent tous la même reconnaissance.

N'oublions pas non plus les harkis et les républicains espagnols, que des gouvernements soit disant "républicains" ont parqués comme des chiens alors qu'ils étaient nos frères, alors qu'ils s'étaient battus pour nous, pour notre liberté!

Pour résumer, n'oublions aucun combattant de la liberté, aucune vie brisée, de quelque guerre ou origine que ce soit.

Nous les remercierons jamais assez. Honneur à tous ceux qui se sont battus et sacrifiés pour que nous ayons aujourd'hui une vie digne!
Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Editoriaux
commenter cet article
24 septembre 2006 7 24 /09 /septembre /2006 22:02
La semaine passée, notre très pro-américain et ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy, avait effectué une tournée hautement médiatique et d'intérêt électoraliste aux Etats-Unis, payés avec nos impôts, et le tout en se servant de la mort de 3 000 personnes. Avec quelques fidèles lieutenants, notamment Pierre Lellouche, un autre fanatique bushiste, il était venu à la Maison-Blanche rencontrer Steve Hardley, le conseiller national à la sécurité de Bush. Et, selon les médias à sa botte, il a eu la "surprise" de voir entrer George Bush en personne, avec qui il a eu un entretien "inattendu" de plus d'une demi-heure. Ce n'était aucunement une rencontre si inattendu que ça... en tout cas pour Bush.

Bush était venu découvrir ce qu'il espère être son nouveau Blair : un allié fidèle, que dis-je un caniche ! Eh oui ce pauvre Bush est en train de perdre tous ses copains vassaux : Aznar, Berlusconi et bientôt et surtout Tony Blair ! Eh là, magique, un bushiste pur sang du pays des fromages qui puent, du pays qui refuse encore et toujours de se coucher devant lui, déboule à la Maison-Blanche ! Vous pensez bien que Bush n'allait pas manquer l'occasion de saluer son probable futur rejeton !

Mais que dire de Sarkozy qui, à ce moment magique de sa vie, a dû être décontenancé, a dû frôler l'extase et aurait pu même devenir hystérique à la manière de ces jeunes filles voyant leur rock star préféré en vrai pour la première fois. Aurait pu, car il y avait les caméras. Eh oui, Sarkozy est quand même un champion de la communication, il n'allait quand même pas montrer ses émotions, et passer pour un abruti devant son électorat... d'abrutis disons. On aura quand même pu retenir ce sourire timide ! Et cette réaction d'une « source gouvernementale » : « ce n'est pas une rencontre officielle, mais comme ça il est content. C'est comme à Disneyland, il aura sa photo avec Mickey ». Un vrai gosse je vous dit ce Sarkozy ! On en rirai bien si seulement cet individu ne voulait pas absolument devenir notre futur Président de la République !

Il a donc fait son beau voyage au pays de la liberté (d'écraser les autres) et de la démocratie (des riches), mais il est aussi venu dénoncer à ce « grand pays » ce qu'il pensait de ce pays d'arriérés qu'est la France, et en particulier de sa politique étrangère ! Pour lui, Chirac a eu tort de vouloir utiliser son droit de veto contre la résolution de l'Onu légitimant la guerre d'Irak en 2003. Ce n'est pas du tout comme cela qu'il faut se comporter entre pays alliés selon lui ! Les Etats-Unis utilisent leur droit de veto fréquemment contre des résolutions françaises, mais cela par contre ça n'offusque pas Sarkozy ! Outre le fait qu'il légitime une guerre désastreuse, il préconise un alignement sur toutes les positions internationales des Etats-Unis, la seule position convenable selon lui ! Une posture à regretter fortement Chirac.... Pour vous dire au point où on en est !

N'oublions pas non plus que l'alignement qu'il préconise sur Bush et ses néo-cons n'est pas de seule nature diplomatique, elle est aussi générale. En effet, Sarkozy défend les mêmes orientations politiques que Bush : réduction des libertés au nom de la sécurité, accroissement de la répression policière, communautarisme, discrimination positive, ultralibéralisme économique, et retour de la religion dans la politique. En clair un Tony Blair puissance 10.

Mais Sarkozy devra affronter les urnes avant tout de chose. Qu'on lui dise ce qu'on en pense de son positionnement couché !


Publié initialement pour Libertés

P.S. : Sarkozy fait 1m68, Bush 1m83. Pourtant sur cette photo il est à sa hauteur. Et le troisième personnage sur cette photo a le regard rivé sur les pieds de Sarkozy. Qu'est-ce qui peut bien l'intriguer?

 Escabeau? Tabouret?
Repost 0
Published by le Citoyen Thimèle - dans Editoriaux
commenter cet article